15 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetCal vicieux du poignet

Traiter le cal vicieux du poignet

Un cal vicieux du poignet est une complication d’une fracture du radius qui se traduit par une consolidation de l’os dans une position anormale. Cette pathologie peut réduire les mouvements articulaires du poignet. Son traitement est essentiellement chirurgical.

L'une des extrémités du radius forme avec le carpe l'articulation du poignet. À la suite d'une fracture du radius, un mauvais alignement des deux extrémités l'os peut engendrer une déformation de l'os lors de la consolidation : on parle alors de cal vicieux du poignet. Cette déformation peut être extra articulaire ou articulaire. Son traitement doit être fait assez rapidement, car cette pathologie peut engendrer d'autres affections telles que l'arthrose.

Les causes

Le cal vicieux est principalement causé par une fracture du radius. À la suite du traumatisme, le trait de fracture peut traverser ou se situer au-dessus de l'articulation. Une réduction excessive ou incomplète de cette fracture peut être à l'origine d'une déformation lors de la consolidation. Un déplacement secondaire de la fracture peut également causer un cal vicieux du poignet.

Les symptômes

Une déformation au niveau du poignet est visible. Le patient ressent également des douleurs au poignet ainsi qu'au niveau de l'ulna. Ces douleurs s'intensifient lors des mouvements. Le patient ressent des fourmillements au niveau de ses doigts. Cette déformation peut provoquer des raideurs articulaires. La mobilité du poignet ainsi que celle des doigts peuvent être diminuées. Cette déformation entraine une diminution importante de la force de serrage de la main ainsi que la force musculaire.

Diagnostic

Des radiographies de face et de profil de l'avant-bras seront faites. Ces radiographies permettent d'évaluer l'étendue de la déformation et aussi déceler une éventuelle disjonction entre les os de l'avant-bras ou une différence de hauteur entre eux. Un scanner peut être également effectué afin de mieux visualiser le déplacement des fragments d'os. Pour vérifier si des ligaments ou les cartilages n'ont pas été endommagés on réalise un arthroscanner.

Le traitement chirurgical

L'l'ostéotomie est conseillée lorsque le patient a des difficultés à supporter l'affection. En effet, s'il est sujet à de fortes douleurs ou si ses mouvements articulaires sont considérablement réduits, l'intervention est incontournable. Toutefois, il est possible que le patient sollicite l'ostéotomie pour des raisons esthétiques.

La technique chirurgicale employée est l'ostéotomie. Elle consiste à couper l'os au niveau de la déformation puis après alignement des deux extrémités fixer l'os en utilisant soit une plaque vissée ou des broches. Après la fixation, un plâtre est mis pour une durée de 15 à 30 jours. La consolidation de l'os est suivie par des radiographies. Des séances de rééducation sont ensuite entreprises pour permettre aux articulations de retrouver la fluidité de leurs mouvements.

Les risques de l'intervention

Bien que la consolidation osseuse survienne, il est possible que certains symptômes de l'affection persistent. Il peut s'agir de la raideur articulaire au niveau du poignet qui subsiste malgré les séances de rééducation. On observe, également, d'autres complications plus graves telles que la rupture du long extenseur du pouce et l'algodystrophie (gonflement et douleur) du poignet.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc