16 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetAlgodystrophie du poignet

Traiter l’algodystrophie du poignet

L’algodystrophie du poignet est une complication qui peut survenir à la suite d’un traumatisme ou d’une intervention chirurgicale. Cette affection fréquente chez les femmes serait liée à une hyper-réaction du système nerveux sympathique provoqué par le choc ou l’intervention. Ses causes exactes sont encore mal connues. Certaines pathologies comme l’affection de la thyroïde ou le diabète pourraient favoriser l’apparition de ce syndrome douloureux.

Les radiographies de face et de profil du poignet permettent de déceler les signes d'ostéoporose et de déminéralisation des os du carpe, deux principales manifestations de l'algodystrophie du poignet. Toutefois, selon les spécialistes, la scintigraphie osseuse est le meilleur examen permettant de déceler précocement la maladie.

Lors de l'examen, un produit radioactif est injecté au niveau de la main et plusieurs clichés sont ensuite pris à l'aide d'une gamma-caméra. Lorsque l'articulation est atteinte par l'algodystrophie on constatera sur les clichés une plus grande concentration du produit radioactif.

Les symptômes

L'individu ressent une douleur vive au niveau du poignet. Cette douleur est à type de brûlures ou de décharges électriques. La douleur est ressentie lors des mouvements du poignet, au repos et parfois la nuit. Un simple effleurement de la peau ainsi que le chaud ou le froid peuvent réveiller la douleur.

Au fil du temps les douleurs deviennent plus intenses et empêchent les mouvements du poignet. Ce qui aura pour effet d'entrainer une raideur du poignet, de la main et qui peut remonter jusqu'à l'épaule.

La peau au niveau du poignet devient hypersensible avec l'apparition d'une inflammation. Elle change de couleur et devient rouge avec une légère teinte bleutée. La peau au niveau de l'articulation transpire beaucoup ou est très sèche. On observe aussi des troubles de la température (la main est chaude ou trop froide).

Le traitement

Cette pathologie est encore méconnue, son traitement est plutôt symptomatique. Il regroupe un ensemble de méthodes pour soulager la douleur et s'avère plus efficace lorsqu'il est commencé tôt. Il est nécessaire que l'individu soit patient, car le traitement prend du temps et la guérison peut survenir au bout de deux ans.

Traitement médicamenteux

Pour le traitement de l'algodystrophie du poignet, le médecin peut prescrire des antalgiques, des anti-inflammatoires, des anxiolytiques, des antidépresseurs, des alpha-bloquants et/ou des vasodilatateurs.

La rééducation

Les séances de rééducation ont pour but d'entretenir la mobilité du poignet évitant ainsi les raideurs articulaires. Plusieurs techniques peuvent être utilisées. On peut citer entre autres les bains écossais qui consistent à alterner des bains chauds et froids, des séances de massage et de mobilisation douce de l'articulation, le port d'orthèses dynamiques et de repos.

L'évolution de la maladie

Dans la majorité des cas (80 %), l'algodystrophie du poignet disparait sans laisser de séquelles au bout d'un an. Dans certains cas, la guérison peut prendre du temps et laisse généralement des séquelles comme des raideurs du poignet accompagnées de douleurs ainsi qu'une perte de la force de serrage.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc