20 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetLuxations du carpe

Les luxations du carpe

Les luxations du carpe se traduisent par le manque d’adhérence entre les différents os qui constituent le carpe. Les surfaces cartilagineuses des os ne sont plus face à face ; ce qui peut avoir des conséquences graves parmi lesquelles figure la compression du nerf médian par le lunatum. Ce type de traumatisme survient à la suite d’une chute lors d’une activité professionnelle, sportive ou ludique.

En général, les luxations du carpe surviennent plus rarement que les fractures. Toutefois, il est possible qu'une luxation soit accompagnée d'une fracture. Le carpe se compose d'une dizaine d'os qui peuvent être luxés ou déboités. À la suite d'une luxation du carpe, les mouvements du poignet deviennent impossibles. Une lésion non traitée peut causer des complications relativement graves.

Les causes et les complications

Les luxations surviennent le plus souvent lors de traumatisme violent. Il peut s'agir d'un accident de la circulation (moto), d'une chute à une hauteur élevée, etc. Les personnes les plus touchées par les luxations du carpe sont les jeunes adultes (20 et plus).

En raison de la solidité de leur os, les os du carpe se fracturent difficilement, mais peuvent, néanmoins, se luxer. Chez les personnes âgées, les fractures sont accompagnées de luxation dans certains cas.

Dans la majorité des cas de luxations, c'est le lunatum qui se luxe. Il est capable d'engendrer des complications nerveuses. En effet, le lunatum peut se déplacer et comprimer le nerf médian dont les ramifications parcourent l'articulation.

Les différents types de luxations du carpe

On retrouve plusieurs types de luxations du carpe. Ces luxations peuvent être simples c'est-à-dire sans fracture des os du carpe. Dans la plupart des cas, le lunatum se déplace et se retrouve seul en avant des autres os du carpe. Il s'agit d'une luxation rétro-lunaire.

Ce type de luxation peut laisser des séquelles. Les luxations peuvent également être accompagnées de fracture. Il peut s'agir d'une fracture-luxation trans-scapho-rétrolunaire (fracture du scaphoïde), ou d'un syndrome de fenton (fracture du capitatum).

Les signes cliniques

Après une luxation du carpe, le poignet se déforme suite au gonflement provoqué par la luxation. Si l'on observe la formation d'un hématome et d'un œdème, il peut s'agir d'une luxation avec complication. Lors de la palpation, le poignet est extrêmement douloureux. Le patient peut aussi ressentir des fourmillements et avoir l'impression que la main est paralysée.

Les examens complémentaires

Le médecin prescrit habituellement des examens complémentaires. Il s'agit principalement de radiographies. Les clichés sont généralement au nombre de deux et permettent de voir le poignet de face et de profil. Si la radiographie n'est pas précise ou si la lésion est complexe, le médecin peut opter pour un scanner. Celui-ci permet d'observer tous les os et de déterminer leur position avec précision.

Le traitement

Dans le cadre d'une urgence, le personnel médical s'attèle à réduire la luxation en réalisant des manœuvres externes. Si la luxation est grave, le médecin devra réaliser une intervention mini-invasive afin de réparer les différents ligaments lésés.

En cas de fractures, le chirurgien recherchera à replacer les os ou les fragments d'os par ostéosynthèse. Il emploiera des vis ou des broches (luxation trans-scapho-lunaire) pour stabiliser les tissus osseux. Durant l'opération, le nerf médian peut être accessoirement neurolysé.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc