20 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsEpauleRupture de la coiffe des rotateurs

Traiter la rupture de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un ensemble de structures musculo-tendineuses (le supra- épineux, le sous-épineux, le sous-claviculaire et le petit rond) qui entourent de l’humérus et contribuent à la stabilité de l’épaule. A la suite d’un faux mouvement, d’un traumatisme ou avec l’âge, la coiffe des rotateurs, peut se rompre.

La rupture de la coiffe des rotateurs est une désinsertion du point d'attache de ces structures musculo-tendineuses au niveau de la tête de l'humérus. La survenue de cette atteinte de la coiffe des rotateurs se manifeste par divers signes cliniques et peut être d'origine diverse. Le traitement de cette pathologie de l'épaule, peut être médicamenteux et / ou chirurgical.

Les signes et symptômes

Le principal symptôme de la coiffe des rotateurs est la douleur aigüe, lancinante et invalidante qui irradie le coude, le long du bras. Cette sensation douloureuse peut survenir au cours de la nuit, interférer avec le sommeil et entrainer des insomnies. Cette douleur qui est parfois déclenchée par un mouvement, entraine des réveils nocturnes. Le patient ne parvient plus à dormir sur l'épaule affectée.

La rupture de la coiffe des rotateurs compromet le fonctionnement de l'épaule. Elle est associée à une impotence fonctionnelle qui rend difficile, voire impossible, l'élévation du bras. La force du bras diminue, ainsi que celle de l'épaule, avec une gêne fonctionnelle lorsqu'il s'agit de soulever un objet, avec une sensation de faiblesse lors de l'élévation du membre supérieur.

Les signes cliniques sont, également, marqués par une raideur et une limitation articulaire qui rendent souvent difficiles les gestes de la vie quotidienne. Le patient éprouve des difficultés pour manger ou se peigner. La mobilité de l'épaule est, ainsi, affectée avec un manque de force lors de l'exécution des tâches quotidiennes.

Les causes

La rupture de la coiffe des rotateurs, peut être d'origine traumatique. Elle survient à la suite d'un effort violent, des mouvements contrariés d'adduction ou d'une chute sur l'épaule ou sur le moignon de l'épaule. Un effort minime ou un traumatisme mineur peut provoquer, dans certains cas, une rupture plus ou moins complète des structures musculo-tendineuses.

Aussi, la cause de la rupture de la coiffe des rotateurs, peut être dégénérative. Cette dégénérescence qui correspond à une altération des structures musculo-tendineuses liées à l'âge, est une usure progressive qui se manifeste par un amincissement des dites structures allant jusqu'à la rupture de celles-ci.

Les frictions excessives de l'extrémité osseuse prolongeant l'omoplate (acromion) et le rétrécissement de l'espace sous-acromial sont également des facteurs susceptibles de favoriser le déclenchement d'une rupture de la coiffe des rotateurs.

Le traitement

Le traitement médical a pour but de calmer la douleur, à travers l'administration d'antalgiques, d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou avec l'infiltration de produit à base de cortisone dans l'articulation de l'épaule.

Une rééducation fonctionnelle de l'épaule est, également, indispensable pour soulager la douleur, assouplir l'épaule et récupérer l'amplitude articulaire. Ce traitement conservateur constitue l'arsenal thérapeutique initial.

Lorsque ce traitement de première intention est inefficace, il faut envisager une intervention chirurgicale avec, notamment, une chirurgie réparatrice. Cet acte chirurgical consiste à réinsérer le ou les tendons rompus de la coiffe des rotateurs, sur l'humérus en utilisant de petites ancres.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Epaule

Santé Doc