17 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsEpauleAlgodystrophie de l’épaule

L’algodystrophie de l’épaule, un soudain syndrome douloureux

L’algodystrophie de l’épaule, en plus de survenir brutalement, peut se compliquer d’un enraidissement articulaire ou d’une impotence fonctionnelle et douloureuse. Elle se distingue par des caractéristiques cliniques, une étiologie parfois inconnue et un traitement qui permet de diminuer les sensations douloureuses.

L'algodystrophie, également appelée algoneurodystrophie, est une affection douloureuse qui peut se développer au niveau de l'épaule avec une modification de la peau, des douleurs articulaires et péri-articulaires. Ce syndrome douloureux affecte, ainsi cette articulation et les tissus qui l'entourent. Cette pathologie est aussi marquée par des troubles trophiques et vasculaires à l'épaule.

Les caractéristiques cliniques

L'algodystrophie de l'épaule se manifeste par une douleur profondeur et des symptômes inflammatoires marqués par un gonflement et une chaleur. Cette sensation douloureuse sourde et intense peut s'étendre à l'ensemble du membre supérieur. Elle est aggravée par les mouvements.

L'articulation de l'épaule est, ainsi, douloureuse, chaude avec une sudation au niveau de la peau. Une modification des téguments, de l'aspect de la peau avec la présence des rougeurs, des troubles de la sudation, une hypersudation ou une transpiration anormale. Des rétractions musculo-tendineuses, la tendance à l'enraidissement articulaire, une réduction de la mobilité articulaire et l'apparition des œdèmes, constituent également des signes cliniques liés à l'algodystrophie de l'épaule.

Les causes

Les mécanismes de survenue de l'algodystrophie de l'épaule ne sont pas nettement élucidés et le facteur déclenchant peut être méconnu. Cette affection peut survenir sans cause déclenchante. Cependant, ce syndrome douloureux peut être lié à des facteurs traumatiques. Il apparaît généralement à la suite d'une fracture, d'une luxation ou d'une entorse.

Cette affection peut être le résultat d'une complication liée à un traumatisme, à une rééducation active douloureuse, à une opération orthopédique ou à une intervention chirurgicale. L'algodystrophie de l'épaule peut également survenir après une immobilisation prolongée ou des séances inadaptées de kinésithérapie.

Elle peut être favorisée par des facteurs non traumatiques, à savoir, une inflammation des structures au niveau des articulations, les affections rhumatologiques, les rhumatismes inflammatoires, les atteintes infectieuses des articulations.

Le traitement

Le traitement de l'algodystrophie est plus efficace s'il débute dès l'apparition des premiers signes et symptômes. Il vise à calmer la douleur et à restituer la fonction de l'épaule. Cette prise en charge thérapeutique associe la mise au repos de l'épaule ou l'administration de médicaments anti-douleurs.

Dans le cadre de ce traitement médicamenteux, les antalgiques et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens sont parfois prescrits pour soulager la douleur et l'inflammation.

Ces classes de médicaments, tout comme les vasodilatateurs par voie générale, les injections intramusculaires ou sous cutanées de calcitonine (de porc, de saumon ou humaine), peuvent soulager les malades et réduire les séquelles liées à l'enraidissement articulaire.

La kinésithérapie permet également de traiter l'algodystrophie de l'épaule lorsque les douleurs ne prévalent plus. La rééducation fonctionnelle permet d'éviter les raideurs et de maintenir la mobilité des articulations de l'épaule. Ce traitement physique doit être très prudent et doux pour ne pas réveiller ou aggraver la douleur.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Epaule

Santé Doc