18 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsEpauleParalysies du plexus brachial

Paralysies du plexus brachial : signes causes, traitement

La motricité et les sensations cutanées du membre supérieur peuvent être affectées par les lésions ou des traumatismes qui provoquent une paralysie du plexus brachial. Il s’agit d’une paralysie du membre supérieur.

Le plexus brachial est un réseau de nerfs rachidiens qui prend naissance dans la partie postérieure du cou. Il s'agit d'un entrecroisement de fibres nerveuses situées à la base du cou et dans la partie postérieure de la région axillaire. Ces nerfs qui commandement l'ensemble des muscles de l'épaule jusqu'à la main, envoient des signaux de la colonne vertébrale à l'épaule, au bras et à la main. Ils permettent le fonctionnement du membre supérieur.

Les signes cliniques de la paralysie du plexus brachial

La paralysie du plexus branchial se manifeste par une paralysie complète ou partielle du membre supérieur.

La paralysie complète affecte la main, le poignet, le coude et l'épaule. Elle rend impossibles tout mouvement et le fonctionnement normal du membre supérieur. Le patient ne parvient plus à percevoir des sensations au niveau de la face latérale du bras avec une absence de sensation dans le bras, l'épaule et la main.

Il est incapable de réaliser des actions avec des muscles de la main. Cette paralysie totale affecte les muscles de la main, les muscles fléchisseurs et extenseurs de l'avant-bras. Elle limite l'utilisation du bras et génère des sensations de douleur ou des fourmillements. Le membre supérieur est complètement inerte et insensible.

La paralysie partielle concerne une partie bras ou affecte uniquement la main ou uniquement l'épaule. Elle se manifeste par un engourdissement ou une faiblesse au niveau du bras, une diminution des mouvements au niveau d'une partie du bras.

En général, chez l'enfant, les paralysies du plexus branchial sont caractérisées par un manque de mobilité et ne permettent pas au patient de relever l'épaule ou de fléchir le coude. Le bras est inanimé et flasque et il n'y aucun mouvement au niveau de l'épaule, du bras, du poignet, des doigts.

Les causes

Un accouchement difficile et long peut être à l'origine d'une paralysie obstétricale du plexus branchial. Les causes d'origine obstétricale, peuvent être liées à une traction excessive de la tête, à l'utilisation du forceps lorsque les épaules de l'enfant sont coincées dans le canal de naissance ou à un abaissement violent de l'épaule lors de l'accouchement.

Plusieurs types de traumatismes peuvent favoriser une paralysie du plexus branchial. Ce sont, notamment, les accidents de moto, d'automobile, les chutes, les morsures de serpent, les blessures par balles, les coups directs au niveau de la face latérale de l'omoplate. Des facteurs non traumatiques, à savoir, les inflammations, les tumeurs bénignes ou cancéreuses, peuvent endommager le plexus branchial.

Le traitement

Le traitement de la paralysie du plexus branchial dépend de plusieurs facteurs, à savoir, le niveau lésionnel, du délai après le traumatisme. Lorsque la récupération spontanée n'est pas significative ou est insuffisante, une intervention chirurgicale est nécessaire 3 à 6 mois après le traumatisme afin d'améliorer les possibilités de récupération des fonctions musculaires. Les types de chirurgie envisageables sont les greffes nerveuses, les transferts nerveux et les transferts musculaires.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Epaule

Santé Doc