17 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsEpauleImagerie de l’épaule

Examens d’Imagerie de l’épaule

Une imagerie de l’épaule s’avère souvent nécessaire pour établir un bilan diagnostique, mieux évaluer les atteintes osseuses, les lésions anatomiques et orienter les mesures thérapeutiques.

L'épaule est une région morphologique caractérisée par une anatomie et une physiologie complexe et par un ensemble d'articulations. Elle est également constituée de plusieurs structures osseuses et de divers éléments, à savoir les ligaments, les tendons, les muscles. Ces derniers peuvent être affectés par des pathologies spécifiques qui nécessitent un examen clinique en vue d'établir un diagnostic. Mais cet examen ne permet pas toujours de préciser l'étiologie ou la gravité des atteintes systémiques.

Plusieurs imageries sont disponibles pour mieux affiner les investigations au niveau de l'épaule ; il s'agit notamment de la radiographie, l'échographie, l'arthrographie, l'arthro-scanner et l'imagerie par résonnance magnétique (IRM).

La radiographie

La radiographie est une technique d'imagerie médicale qui utilise les rayons X en vue de visualiser les structures osseuses ou articulaires sur une pellicule photosensible ou un film photographique. L'exploration d'une pathologie de l'épaule peut nécessiter le recours à une radiographie.

Cet examen d'imagerie permet de visualiser divers composants de l'épaule à travers divers clichés et de mettre en évidence les traumatismes osseux ou articulaires, les luxations. Les différentes prises de clichés facilitent la localisation des fractures ou permettent de déceler une arthrose acromio-claviculaire ou des calcifications de la coiffe des rotateurs, une déminéralisation de la tête humérale.

La radiographie permet d'effectuer une bonne analyse des structures osseuses de l'épaule, mais, ne permet pas d'apprécier nettement certains composants, notamment les tendons et les muscles.

L'échographie

L'échographie est une technique d'imagerie qui utilise des ondes acoustiques, notamment les ultrasons. L'examen échographique est couramment utilisé en vue de diagnostiquer les pathologies de l'épaule. Il permet d'explorer les articulations, les masses musculaires et de déceler les lésions articulaires, osseuses (fracture, arthropathie) ainsi que les affections des tendons (tendinose et tendinopathie), les déchirures de la coiffe.

Ainsi, l'échographie permet aisément de mettre en évidence plusieurs pathologies à l'origine d'une douleur ou d'une limitation fonctionnelle de l'épaule et d'identifier le siège exact des lésions. Cette précision spatiale est une précieuse aide qui permet de diagnostiquer les pathologies de la coiffe des rotateurs, une désinsertion sous-scapulaire, une déchirure tendineuse du sus-épineux, une entorse de l'articulation acromio-claviculaire, des fractures.

Cette technique d'imagerie médicale permet également l'analyse des structures anatomiques en mouvement. Ainsi, cette échographie dynamique permet d'identifier une mobilité anormale de l'articulation scapulo-humérale, acromio-claviculaire.

L'arthrographie

L'arthrographie est un examen d'imagerie diagnostique. Elle consiste à injecter, à l'aide d'une aiguille, un produit à l'intérieur d'une articulation pour évaluer sa forme, sa taille, son contenu et son environnement (os, tendons, ligaments) en vue de déceler les anomalies ou les lésions au niveau des parois internes des articulations des structures intra-articulaires, à savoir les ligaments, les cartilages.

Ainsi, elle permet d'examiner les articulations de l'épaule, d'explorer les douleurs articulaires, de détecter des pathologies articulaires telles que la rupture des tendons de la coiffe des rotateurs. Cet examen est pratiqué en vue d'évaluer des lésions après plusieurs luxations de l'épaule ou de rechercher une rétraction au niveau de la capsule de l'articulation.

L'arthro-scanner

L'arthrographie qui permet de radiographier l'intérieur des articulations, peut être complétée par un scanner classique appliqué à une articulation. Cette deuxième phase de l'examen médical ou cette étape de l'arthrographie porte le nom d'arthro-scanner. Le scanner couplé à l'arthrographie fournit des informations qui permettent d'effectuer le diagnostic d'une capsulite, d'évaluer le cartilage articulaire, les pathologies articulaires ou des lésions après plusieurs luxations. L'arthro-scanner a un apport d'une grande valeur dans le diagnostic des pathologies tendineuse de la coiffe des rotateurs. Il permet d'étudier les sources des douleurs articulaires.

L'IRM

L'IRM (imagerie par résonnance magnétique) est une technique d'imagerie de l'épaule qui utilise un champ magnétique et des ondes radio. Elle permet d'étudier avec une grande précision les articulations, de préciser la localisation des lésions, l'état des ligaments, des muscles, des tendons autour de l'épaule et d'obtenir des images en coupes sous divers plans (sagittal, axial, coronal). Les constituants de l'épaule sont mieux visualisés dans tous les plans de l'espace avec une excellente imagerie lésionnelle topographique et un bon examen de la coiffe des rotateurs.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Epaule

Santé Doc