5 août 2014 AccueilDispositifs médicauxPansementsDivers pansements

Divers types de pansements pour une variété d’indications

Un pansement est un dispositif médical de protection permettant de recouvrir les plaies situées sur la peau. Le pansement assure diverses fonctions notamment la protection de la plaie (contre une infection, une irritation), la cicatrisation en maintenant un milieu humide favorable sur le lit de la plaie, l’arrêt des saignements par la compression des petits vaisseaux, l’absorption des exsudats (liquide sécrété par la plaie).

Les pansements ont évolué avec le temps. On est passé des pansements secs aux pansements modernes que sont les hydrocellulaires, les hydrofibres,les alginates, les hydrogels et les hydrocolloïdes. Le choix d'un pansement est lié au stade atteint par la plaie et du niveau d'exsudat.

Les pansements secs

Le pansement sec est un simple recouvrement de la plaie par une compresse imprégnée de médicament et maintenus à l'aide d'un sparadrap. La plaie devra, au préalable, être désinfectée avant son application. Ce type de pansement est dit « sec », car il ne permet pas de maintenir un milieu humide au niveau de la plaie.

Les pansements humides

Le pansement humide est un pansement imbibé d'alcool ou élaboré à base de pâte antiphlogistique et qui maintiennent la plaie dans un milieu humide.

Les hydrogels

Les hydrogels sont des pansements hydratants car constitués de plus de 70 % d'eau, de carboxyméthylcellulose (CMC) ou de l'alginate de sodium. Ces pansements hydratent la plaie, favorisent sa détersion et l'absorption des exsudats. Ils permettent à la plaie de se cicatriser dans un milieu humide.

Mais ce ne sont que des pansements primaires qui doivent être recouvert d'un pansement secondaire. Ils sont conseillés pour la prise en charge des escarres et ulcères notamment les plaies nécrotiques, fibrineuses et celles en phase de bourgeonnement. Cependant, il ne faut surtout pas les appliquer sur une peau saine. Il ne faut non plus les associer à un pansement très absorbant. Les pansements hydrogels disponibles sont Hydrosorb Plus, Intrasite gel ou Nu-Gel.

Les hydrofibres

Les pansements hydrofibres sont élaborés à, partir de fibres non tissées de carmellose qui se transforment en gel au contact du liquide de la plaie. Ils ont également un bon pouvoir absorbant et peuvent rester appliqués sur la plaie pendant plusieurs jours. Les hydrofibres sont indiquées dans le traitement des plaies rouges ou jaunes exsudatives, en cas de macération des bords de la plaie. Il ne faudra jamais les appliquer sur des plaies sèches. Les hydrofibres disponibles sont Aquacel et Aquacel-Ag.

Les hydrocolloides

Les hydrocolloides ont été les premiers pansements de cicatrisation humide. Ils sont élaborés principalement à base de carboxyméthylcellulose (CMC). Ces pansements se présentent sous diverses formes : plaque, pâte ou poudre. Ces pansements sont indiqués dans le soin des escarres, des ulcères, des brûlures, du moignon d'amputation, de l'érythème, de la nécrose fibrineuse, pour le bourgeonnement ou l'épidermisation. On peut prendre un bain avec ce type de pansement, car il assure la protection de la plaie contre toute contamination bactérienne extérieure.

Les hydrocolloides ont également la propriété d'absorber les exsudats en formant un gel au contact de la plaie. Certaines précautions doivent être prises pout l'emploi des hydrocolloides. En effet, il ne faut jamais les utiliser sur des plaies infectées, une brûlure du 3ème degré ou des mycoses. Il est également déconseillé de les utiliser en association avec des produits comme la Bétadine, l'alcool, l'éosine et le Dakin. Ce pansement n'a pas besoin d'être changé quotidiennement. Les pansements hydrocolloïdes disponibles sont Algoplaque, Comfeel ou Hydrocoll.

Les films dermiques

Ces films dermiques sont des pansements transparents en polyuréthane, perméables à l'air, mais imperméables aux bactéries et aux liquides. Ils favorisent la cicatrisation en maintenant l'humidité au niveau de la plaie, mais ils n'ont aucun effet absorbant. Ils sont recommandés comme pansements primaires pour la prise en charge des escarres superficielles, plaies post opératoires, des plaies en phase de bourgeonnement, brûlures superficielles ou des sites donneurs de greffe. Ils ne doivent toutefois être utilisés sur des plaies infectées. Les films dermiques disponibles sont Opsite et Optiskin.

Les pansements gras ou interfaces

Le pansement gras est un pansement à base de pommade de baume est recouvert de compresses sèches et maintenues à l'aide d'un système de contention comme un sparadrap entre autres. Ils permettent d'absorber l'exsudat des plaies peu exsudatives car ils sont imprégnés de particules d'hydrocolloïde et de vaseline.

Ils sont indiqués en phase de fin de bourgeonnement et d'épidermisation au niveau de la plaie. Il n'est pas nécessaire de les changer chaque jour car, ils peuvent rester en place 4 à 5 jours sans coller ni arracher les bourgeons. Les interfaces disponibles sont notamment Adaptic, Atrauman et Hydrotul.

Les pansements absorbants

Les pansements absorbants sont destinés à absorber soit les exsudats, soit les odeurs de la plaie.

Les hydrocellulaires

Ce sont des pansements absorbants constitués de mousse de polyuréthane hydrophile indiqués dans la prise en charge des plaies exsudatives (superficielle ou profonde), des escarres, des ulcères et des brûlures. Les avantages qu'offrent ces pansements sont nombreux. Tout d'abord, leur fonction principale est l'absorption des exsudats résultant des plaies.

En outre, ces pansements assurent une protection de la plaie. En effet, les hydrocellulaires n'adhèrent pas à la plaie ; ce qui favorise le bourgeonnement. Ils facilitent les échanges gazeux et constituent une barrière imperméable aux bactéries. C'est pourquoi, Il est possible de se doucher avec les hydrocellulaires adhésifs. Toutefois, il faut éviter de les utiliser avec des agents oxydants, tels que le Dakin ou l'eau oxygénée. Les pansements hydrocellulaires disponibles en pharmacie sont Allevyn, Biatain, Cellosorb.

Les pansements au charbon

Ce sont des pansements absorbants d'odeurs, élaborés à partir de charbon activé. En effet, le pansement charbon a une capacité d'absorption des odeurs et des bactéries grâce aux pores en surface. Ils sont indiqués pour les plaies infectées ou surinfectées et surtout les plaies malodorantes. Les pansements disponibles sont par exemple Actisorb Ag+ ou Carbonet.

Les alginates

Ce sont des pansements absorbants ou drainants composés d'acide mannuronique et d'acide guluronique qui sont des extraits d'algues brunes. Certains contiennent du carboxy-méthylcellulosesodique (CMC). Ces pansements ont une très grande capacité d'absorption et sont aussi employés dans le traitement des plaies infectées. C'est la raison pour laquelle, ils sont indiqués dans le traitement des plaies aiguës suintantes et hémorragiques due à une brûlure ou une plaie postopératoire et des plaies chroniques notamment les ulcères et les escarres.

Les alginates nécessitent un pansement secondaire. Il est déconseillé d'utiliser ce type de pansement en association avec des solutions alcalines et sur des plaies peu suintantes ou sèches. Les pansements alginate disponibles sont Algisite M, Seasorb Soft ou Sorbalgon Plus.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pansements

Dispositifs médicaux

Santé Doc