1er août 2014 AccueilDispositifs médicauxDispositifs médicaux implantables

Les dispositifs médicaux implantables (DMI)

Les dispositifs médicaux implantables (DMI) sont l’ensemble des matériels ou instruments destinés à être implantés en totalité ou en partie, dans l’organisme de l’homme et qui restent en place après l’intervention chirurgicale. Ils peuvent également être implantés par un orifice naturel. Ces dispositifs sont employés pour le traitement d’une maladie, l’atténuation ou la compensation des blessures ou des malformations. Il s’agit donc de l’ensemble des implants à usage thérapeutiques.

Les dispositifs médicaux implantables peuvent être actifs ou non. Les dispositifs médicaux implantables actifs (DMIA) sont des dispositifs implantables qui nécessitent, pour leur fonctionnement, une énergie électrique ou de toute source d'énergie autre que celle produite par le corps humain ou la pesanteur. Les DMI appartiennent aux classes IIb et III en raison du haut risque que comporte leur utilisation. Diverses spécialités médicales ont recours aux dispositifs médicaux implantables. Au nombre des dispositifs médicaux implantables les plus courants on recense :

Les implants orthopédiques

On regroupe sous ce vocable l'implant de coude, l'implant du genou, l'implant d'épaule, l'implant de doigt, l'implant de hanche, la prothèse totale de la cheville, l'implant du poignet et l'implant du rachis, l'implant tendineux, l'implant d'ostéosynthèse, les ligaments artificiels et des substituts osseux.

Les implants cardio-vasculaires

Les implants cardio-vasculaires sont utilisés lorsqu'un sujet souffre de trouble ou défaillance du rythme cardiaque (bradycardie, tachycardie) et que le traitement médicamenteux ou chirurgical se révèle insuffisants pour y remédier. L'on distingue deux catégories d'implants cardiaques.

Il y a d'un coté dispositifs médicaux implantables actifs (DMIA) comme le stimulateur cardiaque implantable (pacemaker) et le défibrillateur implantable. De l'autre coté, il y a tous les implants qui ne sont actifs : la valve cardiaque, l'anneau cardiaque, la sonde de défibrillation cardiaque ou la sonde de stimulation cardiaque.

Les implants vasculaires favorisent la libre circulation du sang dans le cœur ou en périphérie (jambes). Il s'agit notamment des implants d'embolisation artérielle (avec ou sans dérivés d'origine biologique), les implants de pontage (avec ou sans dérivés d'origine animale), les plaques d'obturation, le stent coronaire, le stent carotidien, l'endoprothèse œsophagienne, l'endoprothèse intra-hépatique. Il existe également d'autres endoprothèses destinés au traitement des anévrismes de l'aorte, des maladies de la veine cave supérieure ou des lésions artérielles aortiques.

Les implants neurologiques

Les problèmes neurologiques peuvent être traités par la pose d'implants. Les implants neurologiques sont notamment les valves d'hydrocéphalie et les implants neurologiques de réfection de membrane. Il existe aussi, en la matière, des dispositifs médicaux implantables actifs (DMIA) que sont le neuro-stimulateur, le neuro-modulateur des racines sacrées et les systèmes d'implants du tronc cérébral et leurs processeurs.

Les implants destinés à traiter les cancers

Le traitement des cancers a connu une avancée notable. En chimiothérapie, l'administration des médicaments dans les veines présente des difficultés ou un risque de destruction des tissus lorsque le produit se répand dans les tissus environnants. Et c'est pourquoi, l'on a recours à dispositifs comme le cathéter, la chambre implantable ou les pompes diffuseurs implantables.

Autres applications des DMI

Il existe également des implants digestifs, des implants ORL, des implants uro-génitaux, des implants ophtalmologiques, des implants mammaires et des implants dentaires.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Dispositifs médicaux

Santé Doc