28 août 2014 AccueilAlimentationSels minérauxCuivre

Cuivre : fonctions métaboliques, effets et sources alimentaires

Le corps ne contient pas plus d’un gramme de cuivre, mais ce minéral est indispensable à son bon fonctionnement. En effet, de nombreuses réactions enzymatiques requièrent cet oligoélément. Le cuivre intervient notamment dans la synthèse des fibres de collagènes et dans le maintien des cartilages. On le retrouve dans le sang et au niveau du cytoplasme des cellules. Et il est l’un des éléments constitutifs du noyau et des mitochondries.

Le cuivre joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement de l'organisme. Les propriétés anti-inflammatoires et anti-infectieuses, du cuivre en font un traitement tant préventif que curatif pour de nombreuses pathologies. Le cuivre est heureusement présent dans de nombreux aliments.

Fonctions métaboliques du cuivre

Les propriétés anti-inflammatoire et anti-infectieuse du cuivre lui confèrent la capacité de lutter contre la multiplication anarchique des bactéries et des virus. Le cuivre améliore de façon significative l'absorption du fer dans l'intestin et par conséquent la production des globules rouges. Il favorise donc une meilleure oxygénation des tissus. Le cuivre permet de freiner la production d'histamine et joue un rôle important dans la prévention des réactions allergiques. De même, le cuivre intervient dans l'élimination des radicaux libres qui sont en partie responsables du vieillissement des cellules.

Le cuivre participe à la formation du cartilage et permet de réduire les symptômes consécutifs au le vieillissement des articulations. En outre, il entretient la peau et maintient la pigmentation des cheveux. Le cuivre permet également d'entretenir les os, les tendons. Le cuivre participe aussi au bon fonctionnement du cœur. Il joue un rôle remarquable dans la communication entre les neurones et intervient par conséquent au niveau du sommeil, de l'attention, de la mémoire et de l'humeur.

Effets bénéfiques du cuivre sur la santé

Primo, le cuivre freine le vieillissement en favorisant l'action des enzymes qui interviennent dans l'inactivation des radicaux libres. Secundo, le cuivre permet de protéger l'organisme contre la grippe en stimulant la prolifération des cellules immunitaires. Tertio, il freine la prolifération des pathogènes dans le corps.

Composant essentiel de la mélanine, le cuivre impacte la coloration des cheveux, de la peau ainsi que des yeux. De même, le cuivre permet de ralentir l'ostéoporose grâce à son action antioxydante. Il participe au renouvellement du cartilage des os et permet par conséquent de lutter contre l'arthrite. Le cuivre permet également d'atténuer les douleurs de l'arthrose.

Sources alimentaires du cuivre

On trouve le cuivre principalement dans les féculents, le foie et les légumes secs. La viande rouge, les huîtres, les coquillages, le chocolat et le cacao constituent une bonne source de cuivre. Le thé, la levure de bière, la pomme de terre et le vin rouge en contiennent aussi des quantités substantielles. Certaines eaux minérales peuvent aussi apporter une quantité appréciable de cuivre.

Cependant, l'absorption de certains nutriments à l'instar du calcium, de la vitamine C, du zinc ou de sucres peut entrainer une baisse de l'absorption du cuivre au niveau de l'intestin. Il est donc recommandé de varier ses sources de cuivre afin de se mettre à l'abri de toute carence. Les besoins quotidiens sont évalués à 2mg pour les hommes et à 1.5mg pour les femmes.

Sels minéraux

Alimentation

Santé Doc