22 septembre 2014 AccueilAlimentationPersonnes âgées et alimentation

Alimentation pour personnes âgées, quelles précautions ?

Avec un organisme incapable de digérer normalement les aliments, les personnes âgées sont exposées à un risque de sous-alimentation. Cet apport alimentaire insuffisant peut provoquer une diminution des forces physiques ou des défenses immunitaires, un amaigrissement ou une fatigue physique. Aussi, avec l’âge, les maladies d’origine alimentaire peuvent être graves, voire mortelles. La contamination des aliments par des agents pathogènes peut précipiter l’apparition ou l’aggravation de certaines pathologies, notamment la listériose.

Pour éviter la dénutrition et la survenue d'une pathologie d'origine alimentaire, certaines mesures doivent être prises pour assurer une alimentation saine et équilibrée aux personnes âgées. Celles-ci doivent privilégier la qualité nutritionnelle et la sécurité alimentaire.

La qualité nutritionnelle

Une mauvaise qualité nutritionnelle qui ne répond pas aux besoins nutritionnels spécifiques des personnes âgées, diminue l'immunité et peut aggraver les problèmes de santé avec l'état de dégradation liée à l'âge. En ce qui concerne l'alimentation des personnes âgées, il convient de prendre des mesures destinées à éviter ces risques liés à un apport nutritionnel insuffisant.

Pour ce faire, une alimentation équilibrée et variée permettant de combler les besoins en vitamines et en minéraux, constitue un atout pour vieillir en bonne santé en évitant, par ailleurs, les risques de dénutrition.

Les apports en vitamines

Une carence en vitamine ne permet pas de satisfaire quotidiennement les besoins nutritionnels. Elle peut être lourde de conséquences avec notamment des symptômes psychiatriques, une déminéralisation du squelette, etc.

Pour préserver la santé des personnes âgées, il ne faut donc pas négliger les apports en vitamines dans l'alimentation. Certaines vitamines sont contenues dans des aliments avec des rôles bien spécifiques dans l'organisme. Il s'agit, entre autres, des vitamines A, B12 et D.

  • La vitamine A

La vitamine A joue un rôle important chez les personnes âgées. Elle est essentielle pour maintenir en bon état la vision, l'immunité, la peau, tout en favorisant une bonne résistance aux infections et une protection de la vue. Il est indispensable d'inclure les aliments riches en vitamine A, tels les œufs, le foie, les carottes, les légumes à feuilles, dans l'alimentation des personnes avancées en âge.

  • La vitamine B 12

Les apports en vitamines B 12 sont nécessaires pour la formation des globules rouges, pour la santé des nerfs et de cellules sanguines. Tout déficit vitaminique peut entrainer des troubles neurologiques, une fatigue générale et une anémie. La vitamine B12 se trouve dans les aliments d'origine animale, notamment le foie, la viande bovine, le mouton, les produits laitiers.

  • La vitamine D

Chez les personnes âgées, la carence en vitamine D peut entrainer la multiplication des fractures osseuses et peut contribuer au processus d'accélération de la dégradation osseuse. La vitamine D qui aide à la fixation du calcium dans les os et à son assimilation dans l'intestin, agit en prévention de l'ostéoporose. Les sources alimentaires en vitamine D sont les poissons gras (hareng, maquereau, saumon, etc.), les abats.

Les apports en minéraux

Les apports en minéraux constituent des facteurs importants de bien-être et de vieillissement réussi. Il convient de privilégier une densité alimentaire en minéraux pour éviter les risques liés à certaines carences et pour couvrir, notamment, les besoins en calcium et magnésium.

  • Le calcium

Les personnes âgées courent le risque lié à l'ostéoporose. Pour ce faire, un régime alimentaire riche en calcium est indispensable pour maintenir les os en bon état, pour ralentir l'ostéoporose et pour éviter tout déficit qui rend les os poreux. Les besoins en calcium peuvent être satisfaits par la consommation des produits à base de céréales, les épinards, les produits laitiers.

  • Le magnésium

Les besoins en magnésium sont accrus chez les personnes âgées. Ce minéral est indispensable pour maintenir l'intégrité osseuse, les fonctions musculaires et neurologiques. Pour éviter toute carence, l'alimentation doit privilégier la consommation des chocolats, des fruits secs et oléagineux (noix, amande), de la pomme de terre.

La sécurité alimentaire

Les bactéries, les virus, les parasites sont des agents pathogènes qui peuvent contaminer les aliments. Ils peuvent être à l'origine des maladies d'origine alimentaire ou d'une intoxication alimentaire.

Avec le vieillissement, des changements interviennent au niveau des organes ; le foie et les reins ne peuvent pas facilement débarrasser l'organisme des toxines ; le système immunitaire éprouve des difficultés pour combattre les bactéries nocives. Du coup, les risques d'intoxications alimentaires, sont accrus lorsque les aliments destinés aux personnes âgées sont contaminés.

Pour éviter de contracter des pathologies d'origine alimentaire, il convient d'engager des mesures pour préserver la salubrité des aliments et pour minimiser les risques d'infection.

Les mesures adéquates pour la salubrité des aliments

Avec l'affaiblissement du système immunitaire, la salubrité des aliments destinés aux personnes âgées permet d'éviter certaines infections telles que la listériose, la salmonellose. Elle permet d'assurer la sécurité alimentaire qui exige le lavage des mains à l'eau savonneuse avant et après la manipulation des aliments, le nettoyage des surfaces de cuisine, des couvercles, des conserves avant l'ouverture.

Il faut, également, laver les vaisselles, les ustensiles de cuisine, les verres, les planches à découper avant et après la préparation. Ces mesures permettent d'éviter la contamination des aliments ainsi que les infections qui sont particulièrement dangereuses lorsqu'elles affectent les personnes avancées en âge.

Les mesures pour minimiser les risques d'infection

Certains aliments sont susceptibles de renfermer des bactéries nocives et d'accroître, ainsi, les risques d'infections. Ces aliments à risque pour les personnes âgées sont notamment les viandes et les volailles crues ou insuffisamment cuites, les laits non pasteurisés, les aliments contenant des œufs crus, les salades et les choux crus et non lavés convenablement.

C'est pourquoi, ces aliments doivent être cuits suffisamment pour détruire les bactéries dangereuses afin de les rendre sans danger pour les consommateurs d'un âge avancé. Les choux, les salades, les fruits et les légumes doivent être bien soigneusement lavés pour minimiser les risques d'infection.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Alimentation

Santé Doc