11 juin 2014 AccueilMédecineMédecine conventionnelleOrthopédie et rhumatologieOrthopédie et accidents de la circulation

Prise en charge orthopédique des accidentés de la circulation

Les accidents de la circulation constituent un problème de santé publique majeur. On estime à environ 1,2 million le nombre de personnes tuées chaque année sur les routes, et à 50 millions celui des blessés dans le monde à cause des accidents de la circulation. La plupart des victimes des accidents de la route sont évacuées aux urgences des hôpitaux d’où elles sont prises en charge par le personnel des services de Traumatologie et d’Orthopédie entre autres. C’est dire qu’une grande partie des lits des services de chirurgie orthopédique et traumatologique est consacrée aux accidentés de la route.

L'orthopédiste est spécialisé dans le diagnostic et le traitement des problèmes liés à l'appareil locomoteur du corps humain. Les accidentés de circulation sont plus susceptibles d'avoir besoin de chirurgie orthopédique durant les premières étapes de leur traitement à cause des nombreux traumatismes, dont ils sont l'objet.

Approches thérapeutiques des accidentés de la circulation

L'accidenté de la route peut être victime de plusieurs traumatismes : on parle de polytraumatisme. Ces traumatismes peuvent toucher à la fois l'appareil locomoteur, mais aussi les systèmes cardiovasculaire et respiratoire tout en remettant en question le pronostic vital du patient. Suivant l'urgence, les chirurgiens orthopédistes œuvrent en étroite collaboration avec d'autres spécialistes tels que des traumatologues, des cardiologues et des pneumologues pour traiter les problèmes prioritaires et sauver la vie des blessés avant de s'attaquer à la correction des éventuelles séquelles.

La pose de plâtre et la chirurgie sont les principaux recours pour le traitement des traumatismes liés aux accidents de la route. Parfois l'amputation de la jambe ou du bras par un chirurgien orthopédiste s'avère indispensable pour épargner la vie du patient en cas de séquelles trop importantes. Pour remplacer un membre ou une articulation défaillante, des prothèses orthopédiques sont posés et les praticiens ont la lourde charge de trouver les solutions idoines. Les chaussures orthopédiques, qui permettent de corriger les malformations des jambes ou des pieds, sont mises à la disposition des patients.

La chirurgie orthopédique

Les chirurgiens orthopédistes jouent un rôle essentiel dans le traitement des blessés de la circulation routière. Les patients admis dans ce service présentent pour la plupart des traumatismes crâniens, des déformations qui touchent les os, les articulations et les muscles, mais également des blessures qui peuvent toucher d'autres parties du corps. Ces traumatismes nécessitent un traitement chirurgical et différentes thérapies pour remettre sur pied les blessés.

Les fractures

Les accidentés de la route peuvent présenter une ou plusieurs fractures. Le taux de fractures varie en fonction du type d'accident. On note un taux très élevé de fractures de la hanche chez les occupants de voiture, tandis que les accidentés des engins à deux roues et les piétons présentent un grand nombre de fractures des membres inferieurs. Ces traumatismes mettent en péril non seulement la charpente osseuse, mais aussi la masse musculaire et la qualité des nerfs.

La paralysie des membres

La paralysie des quatre membres est sans doute le traumatisme le plus lourd. Elle est considérée comme une des principales causes de décès chez les accidentés de la route. Elle est liée à des compressions respiratoires et des risques d'infections. La tétraplégie, la paraplégie et les autres formes de paralysie des membres sont la résultante de traumatismes du rachis cervical. La chirurgie orthopédique est une solution pour tenter d'améliorer le handicap du blessé.

Les traumatismes crâniens

Le traumatisme crânien est dans la majorité des cas causé par les accidents de la circulation. Ils représentent la première cause d'hospitalisation dans les services d'orthopédie chirurgicale. Ils sont souvent bénins, mais peuvent cependant conduire à la mort en cas de traumatismes sévères. Ils font suite à des chocs au niveau de la tête lors des accidents de la route impliquant notamment des conducteurs de mototaxis ou des piétons. Les symptômes tels que des maux de tête, une fatigue, des étourdissements ou encore des pertes de mémoire sont susceptibles de survenir, immédiatement ou longtemps après le choc.

Orthopédie et rhumatologie

Médecine conventionnelle

Santé Doc