La cyphose, une courbure de la colonne vertébrale

La cyphose est la courbure naturelle de la colonne vertébrale observée dans la partie supérieure du dos. Elle peut être exagérée et grave du fait d’une insuffisance de cambrures des vertèbres cervicales ou des vertèbres lombaires. On parle dans ce cas d’une hypercyphose qu’on raccourcit le plus souvent en utilisant le terme cyphose. Ce stade grave de la courbure est dû au maintien chronique d’une mauvaise posture, de l’évolution d’une maladie rhumatismale, d’une maladie neurologique ou d’une malformation de la colonne vertébrale. Un spondylodiscite (infection d’un disque intervertébral) peut également laisser des séquelles et engendrer une cyphose.

La cyphose naturelle n'a pas d'incidence sur la santé. On s'en inquiète lorsqu'elle s'aggrave et devient une hypercyphose. Le recours à diverses compétences médicales est nécessaire pour traiter cette déformation. Toutefois si elle n'est pas engendrée par une maladie, un accident ni un traumatisme et que sont seulement en cause de mauvaises postures, il suffit de corriger ces mauvaises habitudes pour voir le mal disparaitre petit-à-petit.

Types de cyphose

Il existe la cyphose des enfants et des adolescents qui est généralement la résultante d'une mauvaise position. Ce type de cyphose est également la conséquence d'un problème de croissance des vertèbres dorsales issue de la maladie de Scheuermann.

Il importe de faire attention à cette déformation qui peut engendrer une arthrose précoce. La cyphose des adultes est un autre type de cyphose causée par une inflammation de la colonne vertébrale qu'on dénomme spondylarthropathie. Il peut être question d'une spondylarthrite ankylosante, une pathologie accompagnée de douleurs, de fatigue, de raideur, de troubles intestinaux et quelques fois de fièvres.

On distingue également les cyphoses des sujets âgés dues à une modification du tissu osseux. Elles peuvent causer une discopathie dégénérative, une ostéoporose et rarement une fragilisation des muscles paravertébraux, c'est-à-dire les muscles disposés de chaque côté de la colonne vertébrale. On trouve en outre une cyphoscoliose thoracique, une cyphose associée à une scoliose.

Diagnostic et Symptômes

Un examen physique est réalisé lorsque la cyphose est suspectée et une radiographie est nécessaire pour l'établissement du diagnostic. Grâce à la radiographie, la gravité de la courbure est mieux appréhendée.

Une radio permet en effet de détecter d'éventuelles hernies intraspongieuses dans le cadre de la cyphose douloureuse des adolescents, une pathologie qui se manifeste en générale par une cambrure très expressive de la partie supérieure au point d'avoir l'air d'une bosse. Des douleurs sont ressenties au niveau de la zone déformée.

Traitement

Le port d'un corset est une solution en cas de cyphose. Grâce à cet outil, le dos sera maintenu dans une bonne position. La consultation doit être faite dans ce cas dans un service spécialisé en orthopédie, dans un service de rééducation ou dans un service réputé dans les études rachidiennes. Des séances de kinésithérapie ou la pratique d'une gymnastique rééducative sont parfois indispensables pour le traitement de la cyphose.

Dans certains cas, la déformation est tellement avancée qu'une correction ne peut être réalisée par le kinésithérapeute et par le port de corset. Une chirurgie dorsale est alors nécessaire. Le traitement de la cyphose n'est couronné de succès que si le sujet abandonne certaines habitudes amplifiant le mal comme le fait de soulever des charges lourdes. La pratique du sport est proscrite pendant les actes thérapeutiques effectués pour enrayer cette pathologie.

Orthopédie et rhumatologie

Médecine conventionnelle

Santé Doc