Lordose

Sections de l'article

  1. Diagnostic
  2. Symptômes
  3. Traitement

La lordose, une déformation de la colonne vertébrale

La lordose se traduit par une courbure de la colonne vertébrale à convexité antérieure, ce qui signifie que la partie centrale est plus avancée que les deux extrémités. La lordose est dite cervicale quand la déformation survient au niveau des vertèbres localisées entre la tête et le haut du dos et lombaire lorsque les vertèbres lombaires sont concernées. Dans le deuxième cas, la courbure est visible au bas du dos, au-dessus des fesses. La lordose peut devenir pathologique si la courbure est accentuée et que les douleurs générées sont insupportables. On parle dans ce cas de lordose excessive ou d’hyperlordose. La plupart du temps, le terme « lordose » est utilisé pour évoquer ce stade inquiétant de la courbure. Les informations suivantes sont relatives à ce niveau avancé de la déformation. Il est nécessaire de prendre des dispositions thérapeutiques en cas de lordose car les déformations provoquées sont parfois irréversibles.

Les causes d'une courbure de la colonne vertébrale sont multiples. Par exemple en transportant régulièrement de charges lourdes, les disques et les articulations du dos peuvent être abusivement sollicités au point d'abîmer leur morphologie. Les métiers obligeant à rester debout en permanence, tels que certains travaux de manufacture ne pouvant être exécutés en position assise et la coiffure, provoquent à la longue une lordose. Les scientifiques avancent que le port de chaussures à talons trop hauts, constaté chez les femmes, peut créer également une courbure de la colonne vertébrale. C'est à partir d'un examen médical qu'une lordose est détectée.

Diagnostic

C'est à la suite d'un examen médical approfondi que le diagnostic de la lordose est réalisé. Le sujet est invité à se tenir le plus droit possible et de prendre plusieurs positions qui permettent de faire le constat des déformations. Grace à la multitude de postures prises, les déformations sont identifiées avec précision. Le médecin saura ainsi quelle thérapie convient le mieux par rapport aux observations faites. Une radiographie de la colonne vertébrale parfois prise dans son intégralité peut être réalisée, de même qu'un scanner ou une IRM.

Symptômes

La lordose ne passe pas inaperçue lorsqu'elle est déclarée car les signes marquant l'accentuation de la courbure au niveau du dos sont bien visibles. Toutefois lorsque cette courbure n'est pas très prononcée, la détection est dans ce cas difficile. A l'adolescence, des anomalies de la « statique rachidienne » ainsi que des courbures physiologiques de la colonne vertébrales sont recherchées. On les découvre sous la forme d'une posture anormale lorsque le sujet se tient debout ou exécute des mouvements.

Traitement

Le patient peut être pris en charge par un kinésithérapeute dont l'objectif est de l'aider à adopter de bonnes postures et à faire un renforcement et un étirement musculaire. Une série d'exercices physiques est proposée pour redynamiser la sangle abdominale. Il est envisagé un traitement antalgique pour soulager les douleurs. L'utilisation d'un corset peut être nécessaire.

Des séances de massothérapie permettent également de traiter la lordose. Une intervention chirurgicale est la seule issue de guérison dans les cas extrêmes de courbure de la colonne vertébrale. En général, les sujets ne s'inquiètent pas trop lorsque survient une lordose. Pourtant, il ne faut pas laisser la déformation se développer car elle peut se transformer en une arthrose.

Orthopédie et rhumatologie

Médecine conventionnelle

Santé Doc