19 juin 2014 AccueilMédecineMédecine conventionnelleNeurologie

La neurologie, une spécialité médicale dédiée au système nerveux

La neurologie est la discipline médicale clinique qui étudie l’ensemble des maladies du système nerveux. Le système nerveux comprend le système nerveux central (cerveau et moelle épinière), le système nerveux périphérique (nerfs crâniens et nerfs des membres) et le système nerveux végétatif. Les fonctions assurées par l’ensemble de ce système sont la conscience, la veille et le sommeil, les fonctions intellectuelles, la communication et le langage, les comportements, le contrôle des mouvements, les perceptions sensorielles, la douleur et la régulation des organes internes.

La neurologie s'occupe d'une vaste palette de maladies dont la complexité exige une extrême rigueur dans les démarches diagnostique et thérapeutique. Cette spécialité médicale s'est séparée de la psychiatrie au XIXe siècle avec l'école de Charcot à la Pitié-Salpêtrière.

Le terme de Neurologie a été introduit dans le vocabulaire médical par le médecin et anatomiste anglais Thomas Willis. Ces dernières années ont été marquées par de grandes avancées dans le domaine des neurosciences. Ainsi le diagnostic et la prise en charge des maladies récurrentes telles que l'accident vasculaire cérébral, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, l'épilepsie, ou de maladies rares récemment découvertes comme les maladies neurogénétiques, ont été profondément transformés.

La neurologie, discipline unie et active interagit également avec d'autres disciplines telles que l'ophtalmologie, l'ORL, la médecine physique et de réadaptation, la neurochirurgie, la neuroradiologie, la psychiatrie, la pneumologie et l'urologie. Le médecin spécialisé pratiquant la neurologie porte le nom de neurologue.

Différentes pathologies traitées en neurologie

La neurologie prend en charge les troubles de la motricité. Au nombre de ceux-ci, on recense les paralysies d'origine cérébrale, les paralysies liées à une lésion de la moelle épinière ou des nerfs périphériques et les maladies musculaires (myopathies). Ces pathologies se manifestent par des mouvements anormaux (tremblements, tics, torticolis…), des crampes, des fourmillements, des engourdissements, l'insensibilité et certains troubles de l'équilibre.

D'autres symptômes incluent les douleurs névralgiques, les migraines et les céphalées. La neurologie prend également en charge les troubles psychiques tels que l'épilepsie, les troubles de la conscience et du sommeil et les perturbations des fonctions cérébrales (mémoire, langage, compréhension, dessin, calcul, raisonnement...). Le neurologue est l'interlocuteur privilégié des patients victimes de migraines persistantes ou encore de troubles de la mémoire. C'est également lui, qui prend en charge les maladies évolutives telles que la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique.

Populations à surveiller

Les personnes de plus de 50 ans, et surtout celles qui disposent d'antécédents personnels de troubles neurologiques sont à suivre de près. Les facteurs de risque vasculaire comme l'hypertension, le diabète, le cholestérol, le tabac et l'alcool sont aussi à prendre en considération.

Quand faut-il consulter un neurologue ?

La plupart du temps, c'est le médecin généraliste qui détecte si les troubles tels que la perte de mémoire, la perte de repères et la perte de langage et de sens, sont susceptibles d'être liés ou pas à un problème neurologique sérieux. C'est lui qui juge de l'opportunité d'orienter le malade vers un neurologue. Toutefois, le patient a également la possibilité de recourir directement au neurologue s'il est convaincu que le mal dont il souffre relève de la compétence de ce praticien.

Déroulement de la consultation chez un neurologue

Le neurologue commence par poser au patient des questions d'ordre général (âge, traitements, antécédents, profession…). Il procède ensuite à un examen approfondi en fonction des symptômes décrits. Cet examen débute en général par l'analyse des fonctions de l'ensemble du système nerveux (fonctions sensitives, fonctions sensorielles et fonctions motrices). Vient ensuite l'examen des fonctions cognitives, à savoir, la mémoire, le langage, le raisonnement et les gestes. Ce protocole peut être, au besoin, complété par des examens d'imagerie médicale.

Médecine conventionnelle

Santé Doc