26 juillet 2014 AccueilMédecineMédecine conventionnelleGynécologie

Gynécologie, pour la bonne santé de la femme et du foetus

La gynécologie est la branche de la médecine, qui traite de la santé des systèmes reproducteurs féminins (vagin, utérus et des ovaires) et des seins. Le terme gynécologie vient du grec et signifie littéralement « la science des femmes". Son homologue est andrologie, qui traite des questions médicales spécifiques au système reproducteur masculin. Les gynécologues s’occupent non seulement des pathologies féminines, mais également de la santé du fœtus lors de la grossesse.

Les qualifications supplémentaires ne font pas partie intégrante de la formation de base des gynécologues. Ces qualifications sont acquises après divers stages de formation. Elles permettent aux gynécologues d'avoir un regard plus pointu concernant certains aspects de la gynécologie.

La gynécologie prénatale ou gynécologie-obstétrique est une branche de la gynécologie, qui se focalise sur les parturientes et l'évolution de la grossesse. Elle prend en charge les pathologies pouvant atteindre la femme enceinte et le bébé, qui devra naître.

L'urogynécologie est une section de la gynécologie, qui traite de l'incontinence urinaire et fécale, ainsi que des changements de position des organes génitaux. La gynécologie pédiatrique, elle, traite des malformations congénitales et du développement gynécologiques pendant l'enfance et l'adolescence.

Méthodes de diagnostic

Une consultation en médecine générale est souvent nécessaire avant la consultation d'un gynécologue. Les méthodes de diagnostic les plus importantes de la gynécologie sont : l'échographie des organes internes (en particulier l'utérus), la palpation (ovaires) et l'inspection visuelle par spéculum pour l'examen du col de l'utérus et du vagin.

Dans le cas échéant, des échantillons de tissus et de cellules de la surface de la muueuse (frottis) peuvent être retirés pour inspection. Pour l'examen et des organes situés dans la région de l'abdomen, la patiente est généralement positionnée sur une chaise gynécologique, de sorte que ses organes génitaux soient facilement accessibles. La microscopie est également un outil de diagnostic très important pour la détection des infections de l'appareil génital féminin.

Pathologies d'ordre gynécologique

Les principales pathologies traitées par les gynécologues sont : les cancers et maladies précancéreuses des organes de reproduction, y compris les ovaires, les trompes de Fallope, l'utérus, du col utérin, du vagin et de la vulve ; l'incontinence d'urine, l'aménorrhée (absent des périodes menstruelles), la dysménorrhée (règles douloureuses), l'infertilité, la ménorragies (règles abondantes) ; le prolapsus des organes pelviens, ainsi que les infections du vagin (vaginite), du col de l'utérus et de l'utérus.

Prise en charge des pathologies gynécologiques

La gynécologie est l'une des disciplines phares la médecine. Les protocoles thérapeutiques de cette spécialité font, non seulement, appel à des procédures classiques telles que l'hystérectomie (ablation de l'utérus), la ligature des trompes, le curetage et la cystectomie (enlèvement par chirurgie endoscopique des kystes de l'ovaire à travers la paroi abdominale), mais également un large éventail de techniques avant-gardistes de traitement tel que la thérapie hormonale.

Le gynécologue intervient également dans la mise en œuvre des mesures contraceptives et le traitement des couples infertiles. Les traitements médicamenteux incluent des médicaments, tels que les antibiotiques, les diurétiques, les antihypertenseurs, et les antiémétiques.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Médecine conventionnelle

Santé Doc