5 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsFièvresFièvre Ebola

Comment traiter et prévenir la fièvre hémorragique Ebola ?

La fièvre hémorragique Ebola est une maladie humaine très contagieuse, qui est causée par le virus Ebola. Les symptômes qui s’annoncent deux à trois semaines après l’infection incluent la fièvre, des douleurs musculaires ainsi que des maux de gorge et des maux de tête. Il s’ensuit des nausées accompagnées de vomissements et des saignements.

Maladie extrêmement mortelle, la fièvre Ebola est due à un virus de la famille des Filoviridae. Le virus vit à l'état naturel dans des chauves-souris frugivores. Le virus Ebola est transmis à l'homme par l'intermédiaire des primates. Il a été découvert pour la première fois à Yambuku, en République Démocratique du Congo. Et il doit son nom à la rivière Ebola, qui traverse cette localité.

Symptômes

La maladie débute par les mêmes symptômes qu'une grippe. Le patient ressent un malaise généralisé accompagné par un état fébrile ainsi que des douleurs dans les muscles et dans la poitrine.

Ces signes sont suivis par une nausée associée à des douleurs abdominales, une diarrhée et des vomissements. Des problèmes respiratoires, la toux et le hoquet, font aussi partie du cortège des symptômes de la fièvre hémorragique Ebola.

Cette terrible maladie n'épargne pas non plus le système nerveux. Le patient est soumis à de violentes céphalées, à des agitations, à la fatigue, à des confusions, à une dépression et parfois le coma s'en suit. Au niveau dermatologique, on recense des symptômes tels qu'une éruption maculo-papuleuse, des ecchymoses et des hématomes au niveau des sites d'injections.

Les hémorragies indiquent en général, une aggravation du mal. Mais contrairement à la croyance populaire, ils ne sont pas la principale cause de décès. La mort résulte d'un dysfonctionnement simultané de nombreux organes, causé lui-même par la nécrose de tissus, l'hypotension et des coagulations intra-vasculaires.

Traitement

Il n'existe aucun traitement susceptible d'éliminer le virus de l'organisme infecté. La lutte contre la maladie se résume au traitement des symptômes et à la prévention. Le traitement consiste à minimiser l'explosion des symptômes. On essaie d'équilibrer le niveau de fluides et d'électrolytes dans l'organisme afin de contrer la déshydratation.

On administre également des anticoagulants au patient en vue de réduire les coagulations intra-vasculaires, des pro-coagulants à effet retard pour contrer les hémorragies et enfin des antibiotiques ainsi que des antimycotiques pour juguler les infections. Des actions son entreprises afin de maintenir le taux d'oxygène et réduire la douleur.

Le taux de mortalité due à la fièvre hémorragique Ebola, est cependant très élevé. Au moins 68% des personnes infectées décèdent. La guérison des personnes qui survivent peut être complète et rapide ou lente avec des complications sévères. Au nombre de ces complications on retrouve l'inflammation des testicules, la chute des cheveux, la desquamation, ainsi que des douleurs musculaires et articulaires.

Prévention

La prévention repose sur la quarantaine. Il faut absolument éviter de toucher les personnes infectées, leurs excrétions et leurs fluides corporels.

Le matériel médical doit également faire l'objet d'une attention particulière. Les patients sont à isoler et les équipes médicales doivent être formées à l'utilisation de moyens de protection.

Les infirmiers et les médecins sont tenus de porter une blouse, des masques faciaux jetables, des gants et des lunettes à tout moment. Les rites funéraires consistant à la manipulation des cadavres doivent également être interdits.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.