10 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsCoudeRupture distale du biceps brachial
Rupture distale du biceps brachial

Sections de l'article

  1. Symptômes
  2. Causes
  3. Traitement

Symptômes, causes et traitement de la rupture distale du biceps brachial

Le biceps branchial s’étend de l’omoplate au radius. Une excroissance osseuse du radius constitue, par le biais d’un tendon, le point d’insertion de la partie inférieure de ce muscle. La rupture de cette insertion distale sur le radius correspond à la rupture distale du biceps branchial. Cette pathologie du coude est, en fait, un arrachement de cette insertion qui peut survenir à la suite d’une activité sportive ou professionnelle impliquant le port d’une charge lourde.

Le biceps branchial est un muscle localisé au niveau du bras. Fléchisseur accessoire du coude, il permet de fléchir le bras. Il est, par ailleurs, le principal muscle supinateur qui permet au bras d'effectuer des mouvements de rotation.

Symptômes

Lorsque le biceps branchial se rompt distalement au niveau de la tubérosité radiale, plusieurs signes cliniques apparaissent. Une sensation douloureuse survient au niveau du coude avec une alternance de douleur aigüe et sourde. Avec le temps, la douleur diminue. La formation d'un hématome peut apparaître dans le pli du coude qui est douloureux lorsqu'il est palpé. Un œdème, des ecchymoses et un gonflement sont également des signes cliniques d'une désinsertion distale du biceps branchial.

Par ailleurs, le galbe du bras présente une modification avec la migration du biceps vers le haut. Le biceps semble, ainsi, remonter vers le haut avec l'apparition d'une masse musculaire rétractée sur la face antérieure du bras. Les caractéristiques cliniques d'une rupture distale du biceps branchial sont également marquées par un déficit de la force de flexion du coude et une perte de résistance à la supination.

Causes

Les causes de la rupture distale du biceps branchial sont multifactorielles. Cette pathologie survient souvent à la suite d'une brusque contraction du biceps ou d'une supination forcée. Une force d'extension forcée avec un avant-bras fléchi, est également susceptible de déclencher une désinsertion distale du biceps branchial lors d'un effort de soulèvement d'une charge.

Le mécanisme lésionnel peut être lié à des efforts physiques violents, au port des charges lourdes, à une tension brutale et excessive de la flexion du coude au cours de certaines activités professionnelles ou sportives. Des contraintes excessives au niveau biceps peuvent provoquer une rupture du biceps chez les adeptes de la musculation ou chez certains sportifs (haltérophiles, rugbymen).

Traitement

En cas de rupture distale du biceps branchial, la réinsertion chirurgicale doit intervenir rapidement, dans les trois semaines suivant le traumatisme. Après trois semaines, la réinsertion au niveau de la tubérosité du radius est difficile du fait de la rétraction importante du biceps branchial vers le haut.

L'intervention chirurgicale a pour but de faciliter la récupération de la force, de l'endurance de la supination, des fonctions de serrage et de flexion du coude. Ce traitement chirurgical et anatomique consiste à réinsérer le tendon du biceps branchial sur le radius en pratiquant une incision dans le pli de flexion du coude et à fixer le tendon sur l'os par le biais d'un ou plusieurs ancres intra-osseux et des fils de suture.

Le coude en flexion est ensuite immobilisé grâce à une attelle pendant plusieurs semaines avant d'entamer une rééducation post opératoire.

Le traitement fonctionnel a une visée essentiellement antalgique. Il existe des médicaments anti-inflammatoires qui permettent de réduire le processus inflammatoire sous-jacent.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Coude

Santé Doc