1er septembre 2014 AccueilMédicamentsAntivirauxZanamivir

L’antiviral Zanamivir : mécanisme d’action, indications et effets secondaires

Le zanamivir est une molécule antivirale capable de traiter des maladies virales causées par deux types de virus de la grippe : le myxovirus influenza A et le myxovirus influenza B. Il sert aussi à prévenir ces affections ou de réduire les probabilités d’infections.

Le zanamivir constitue une alternative aux antibiotiques dédiés aux traitements de la grippe. En effet, des études ont permis de démontrer que le zanamivir permettrait de traiter plusieurs symptômes de la grippe chez différents patients sans avoir recours à des antibiotiques. Le zanamivir est une molécule inhibitrice disposant d'un mode d'action particulier.

Les indications du produit

Le zanamivir est destiné principalement au traitement de la grippe. Il permet de traiter plus précisément les maladies de la grippe A et B aussi bien chez l'adulte que chez l'enfant de plus de 5 ans. Dans le cadre d'une prophylaxie saisonnière, il aide également à prévenir les pathologies et à réduire les chances de propagation de celles-ci.

Cependant, les inhalateurs oraux ne doivent pas constituer la méthode de traitement prioritaire. En effet, il est parfois obligatoire d'avoir recours à la vaccination selon l'importance de l'affection. Il est donc essentiel de prendre en compte l'avis du médecin ou les recommandations officielles.

Le mécanisme d'action du zanamivir

La propagation d'un virus de la grippe se fait par la neuraminidase. Il s'agit d'une enzyme de surface qui aide à la prolifération de particules virales. Elles se forment au niveau des cellules infectées pour la première fois. La neuraminidase est donc un acteur actif dans une affection de la grippe. Le zanamivir est un inhibiteur sélectif de cette enzyme. Il est un composant virostatique (agent capable de stopper la multiplication d'un virus).

L'antiviral permet, même à un taux de concentration plasmatique faible, de suspendre le processus de multiplication du virus. De plus, l'emploi du zanamivir en application local au niveau des voies respiratoires reste toujours aussi efficace. Les recherches sur la molécule démontrent qu'elle est mesure d'agir aussi bien sur les virus de la grippe A que sur les virus de la grippe B.

La pharmacocinétique de la molécule

Une fois absorbé, le seuil de concentration plasmatique du zanamivir est d'environ 2 heures. La molécule est difficilement absorbée par l'organisme, on retrouve donc très peu de quantité de zanamivir dans la circulation générale. Toutefois, le produit se trouve en grande quantité au niveau de l'expectoration dans le cadre d'une inhalation orale.

Le zanamivir se retrouve en grande proportion au niveau des poumons (8 % -21 %) et de l'oropharynx (78 %). Lorsqu'il poursuit sa progression à partir de l'oropharynx, il est très vite résorbé par les voies digestives. L'antiviral est éliminé majoritairement par la voie rénale. Il est expulsé par les urines sous sa forme originale. Le zanamivir dispose d'une demi-vie plasmatique de 5 heures maximum. Il se résorbe complètement au bout de 24 heures.

Les effets secondaires

L'utilisation du zanamivir peut causer différents types d'effets indésirables au niveau du système immunitaire (les réactions allergiques, anaphylactiques, etc.), au niveau du cortex cérébral (les fièvres), au niveau de l'appareil respiratoire (les bronchospasmes, les sensations de gêne au niveau de la gorge, etc.), au niveau psychologique (les baisses de la concentration, les hallucinations, les convulsions, etc.).

Antiviraux

Médicaments

Santé Doc