23 juillet 2014 AccueilMédicamentsAnti-inflammatoiresAnti-inflammatoires non stéroïdiens

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, en abrégé AINS, sont des médicaments destinés à traiter les réactions inflammatoires telles que les douleurs post opératoires, les dysménorrhées, les arthroses et les lombalgies. Ils disposent également de propriétés antalgiques et fébrifuges. Ils se différencient des anti-inflammatoires stéroïdiens ou AIS par leur composition et leur action anti-inflammatoire.

En général, les inflammations sont une réponse normale de notre organisme face à un phénomène extérieur. Toutefois, il est possible qu'une inflammation survienne à la suite d'une blessure, d'une opération chirurgicale, réactions immunitaires ou de tout autre traumatisme physique. Les inflammations se traduisent par des gonflements, des douleurs, des marques de rougeur, etc.

Les AINS sont employés pour traiter ces types d'affections. Ils sont sollicités fréquemment en rhumatologie dans le cadre du traitement de l'arthrite, la tendinite, l'arthrose, etc. Néanmoins, on les retrouve aussi dans le domaine de la gynécologie (dysménorrhées) et de la traumatologie (entorse, tendinite, etc.).

Le traitement AINS

Les différentes propriétés anti-inflammatoires des AINS leur permettent de réduire les douleurs, les fièvres et les inflammations dont l'utilisateur peut faire l'objet. Ils servent principalement de traitements symptomatiques c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas stopper la cause de l'inflammation, mais sont en mesure d'en réduire les symptômes.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont vendus le plus souvent sous forme de comprimés. Toutefois, il est possible de rencontrer le produit sous forme de suppositoires, de solution injectable, de crème ou de pommade dans le cadre d'un traitement à application locale. Les AINS se résorbent rapidement et s'éliminent en grande partie par les voies urinaires. Ils disposent d'une demi-vie de deux heures maximum. Par voie orale, il est recommandé de prendre deux à trois comprimés par jour.

Le fonctionnement des anti-inflammatoires non stéroïdiens

À l'instar des AIS, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont dépourvus de glucocorticoïdes. La famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens se compose donc de molécules différentes. Elle comprend les pyrazolés, les indoliques, l'acide propionique, etc. Les plus répandus dans les pharmacies sont l'aspirine et l'ibuprofène.

La majorité des AINS ont pour mécanisme d'action l'inhibition de la cyclo-oxygénase. Il s'agit d'une protéine qui concourt à la formation de plusieurs substances comme l'histamine, la prostaglandine et la thromboxane. Ces différentes molécules sont souvent la cause des inflammations, des fièvres ou de l'agrégation des plaquettes sanguines. En stoppant la formation de la prostaglandine et de la tromboxane, les AINS permettent de traiter une inflammation.

Les effets indésirables

La majorité des AINS ont la particularité de causer des troubles digestifs. En effet, les anti-inflammatoires participent à l'agression de la muqueuse gastrique puisqu'ils stoppent le fonctionnement des molécules qui aident à la protection de la membrane de l'estomac.

Il est donc envisageable que l'utilisateur soit sujet à des coliques, des vomissements, des nausées, des ulcères, des hémorragies digestives, etc. Dans de rares cas, il est possible que l'utilisateur ait des réactions allergiques (éruptions cutanées, prurit, crise d'asthme, etc.) ou des troubles neuropsychiques (vertiges, asthénie, maux de tête, etc.).

En fonction des antécédents de santé de l'utilisateur, d'autres complications peuvent survenir. Pour éviter ce cas de figure, il est recommandé aux personnes souffrantes d'insuffisance, cardiaque, rénale ou d'ulcère d'informer leur médecin avant la prise des anti-inflammatoires.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Anti-inflammatoires

Médicaments

Santé Doc