6 septembre 2014 AccueilMédicamentsAnti-allergiquesDiphenhydramine

Diphenhydramine : actions, effets secondaires et interactions médicamenteuses

Le diphenhydramine est une molécule appartenant à la famille des antiallergiques. Utilisé le plus souvent pour soigner les symptômes d’allergie touchant les voies nasales, cette molécule sert également à traiter les allergies touchant la peau. Elle est un ingrédient de base dans la fabrication de plusieurs somnifères légers.

Le diphenhydramine est un composant actif efficace contre des symptômes allergiques affectant les voies nasales ainsi que la peau. Cette molécule a également un effet tranquillisant, ce qui permet de l'utiliser pour soulager le mal des transports. Mais à la vue des effets secondaires qu'elle peut engendrer, cette molécule doit être utilisée avec soin et en dernier recours (si les autres antiallergiques n'ont pas apporté satisfaction).

Mécanisme d'action

La molécule de diphenhydramine comme les autres antihistaminiques agit en inhibant la production d'histamine. L'histamine est une substance libérée dans le sang par l'organisme lors d'une réaction allergique. Celle-ci va se répandre dans tout l'organisme et provoquer la dilatation des vaisseaux sanguins. Ce qui aura pour effet l'apparition de rougeurs, enflures et inflammations. Cela entraine l'apparition des symptômes d'une allergie (écoulements oculaires ou nasaux, éternuements, démangeaisons). Le médicament agit en bloquant rapidement l'action de l'histamine afin de soulager le plus vite les symptômes de l'allergie.

Prescrite pour soulager les symptômes d'allergies des voies nasales comme la rhinite allergique (rhume des foins), le diphenhydramine est également efficace quand les signes se ressentent au niveau de la peau (cas d'urticaire, de piqures d'insectes ou d'allergie médicamenteuse). C'est également un tranquillisant qui peut être utilisé pour soulager le mal de transport. Chez les patients âgés ne pouvant pas supporter des molécules trop puissantes, ce remède peut être utilisé pour traiter les symptômes du parkinsonisme. Cette molécule se présente généralement sous deux formes : lotion et pommade.

Effets secondaires

L'effet secondaire le plus fréquent lié à l'usage du diphenhydramine est la sédation. La prise de cette molécule peut provoquer entre autres des étourdissements, des sécheresses buccales, la constipation ainsi que des difficultés d'uriner.

Les effets secondaires suivant apparaissent plus rarement, mais dès leur apparition il est important d'arrêter le traitement et prévenir un médecin : nausées, vomissements, diarrhées, douleurs à l'estomac, malaises cardiaques ou mouvements involontaires du visage.

Interactions médicamenteuses et contre-indications

Chez les personnes atteintes de glaucome (à angle fermé), l'usage du diphenhydramine est contre-indiqué. Il en est de même pour les patients asthmatiques ou souffrants d'hypertrophie de la prostate ou d'ulcère peptique. En outre, l'usage de ce médicament doit se faire avec précaution chez les individus atteints d'insuffisance rénale, d'hypertension artérielle et d'épilepsie. Il est déconseillé de l'utiliser chez la femme enceinte ou allaitante. En raison du risque de somnolence, il est conseillé d'éviter l'usage de véhicules ou d'appareils qui nécessite de l'attention ou de la précision.

Il est à noter que l'association de ce médicament avec des tranquillisants, des somnifères ou des analgésiques augmente considérablement leurs effets sédatifs. Prise en même temps qu'un antidépresseur, un antiparkinsonien ou un antispasmodique, la molécule contribue à augmenter la gravité de leurs effets secondaires. Par ailleurs, elle participe à la diminution de l'efficacité des anticoagulants et de la cortisone (ainsi que de ses dérivés).

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Anti-allergiques

Médicaments

Santé Doc