6 août 2014 AccueilAlimentationSupplémentationOligoéléments

La supplémentation en oligoéléments, ses bienfaits et les précautions nécessaires

Une carence en oligoéléments, éléments essentiels du métabolisme, conduit à divers dysfonctionnements comme une baisse des facultés physiques et intellectuelles, la fatigue et des déficiences immunitaires. L’organisme humain étant incapable de les synthétiser, la supplémentation reste l’unique moyen de corriger une déficience aigüe en ces minéraux indispensables.

Les oligoéléments sont des minéraux essentiels agissant à très faibles doses dans l'organisme. Ces minéraux, qui représentent moins de 0,01% de la masse corporelle comprennent entre autres :

  • l'iode, utile à la production d'hormones thyroïdiennes
  • le chrome, contenu dans la pomme de terre, facilite l'assimilation du glucose par les cellules et contribue à l'augmentation du bon cholestérol tout en diminuant le taux de cholestérol total
  • le silicium, qui aide au maintien de l'élasticité de la peau et au bon entretien des articulations
  • le manganèse, contribuant à la lutte contre les radicaux libres, en plus de faciliter l'utilisation des lipides et des glucides par le corps
  • le bore, utile à la fabrication des cellules, au développement des os, à l'utilisation des graisses et des glucides
  • le magnésium, favorisant la transmission de l'influx nerveux, le fonctionnement des muscles, la régulation du rythme cardiaque, etc.
  • le molybdène, qui intervient dans l'élaboration d'acides aminés
  • le zinc, utile aux réactions enzymatiques et à l'utilisation des lipides, des glucides et des protéines
  • le cuivre, jouant un rôle dans le développement des os et cartilages, en plus d'être nécessaires à plusieurs enzymes
  • le sélénium, aidant à la défense immunitaire entre autres,
  • le fer, entrant dans la composition de la myoglobine (muscles) et de l'hémoglobine (globules rouges) etc,
  • et le vanadium qui favorise l'entretien des os et le fonctionnement des glandes thyroïdes.

Ces éléments agissent à des doses infinitésimales et deviennent toxiques à de très faibles doses.

Situations prédisposant à une carence en oligoéléments

Les carences les plus couramment observées concernent le fer, le chrome, l'iode, le molybdène, le cuivre et le zinc. La carence peut résulter d'un apport nutritionnel insuffisant, d'une perte trop importante, de procédé d'usinage inadaptés ou d'une évolution positive des besoins de l'organisme. Les végétariens et les personnes soumises à des régimes alimentaires trop restrictifs font partie des populations les plus vulnérables. L'âge avancé, le stress, la grossesse et une activité physique très intense peut également conduire à un déficit en oligoéléments. Un mode de cuisson inadapté et des procédés de conservation inappropriés des aliments peuvent aussi exposer les personnes qui consomment ces aliments à des carences en oligoéléments.

Bienfaits de la supplémentation en oligoéléments

Les oligoéléments sont pour la plupart des coenzymes, qui catalysent diverses réactions métaboliques. Des études ont prouvé qu'une supplémentation complète en oligoéléments aidait l'organisme à mieux absorber les autres nutriments ainsi que les vitamines. Les patients soumis à une supplémentation conçue sur mesure étaient plus vigoureux, avaient des capacités cognitives beaucoup plus élevées et se portaient beaucoup mieux que la population témoin (Ranjit Kumar Chandra et al. Nutrition Volume 17, Numéro 9, 2001).

Précautions et mise en garde

Les oligoéléments agissent à de très faibles doses. Les apports en oligoéléments doivent donc faire l'objet d'un suivi médical. Un dosage trop élevé peut être fatal, car les oligoéléments deviennent toxiques à des doses relativement faibles. Pour être efficace, la supplémentation en un oligoélément doit être taillée sur mesure pour chaque patient. La consultation d'un médecin ou d'un nutritionniste est donc un préalable à une supplémentation en oligoéléments. De plus, seuls les éléments en carence doivent faire l'objet d'une supplémentation.

La supplémentation en oligoélément n'apporte aucun bénéfice à un patient, qui ne présente pas de déficience. Bien au contraire, cela pourrait nuire à sa santé. La supplémentation en oligoéléments doit être une exception et non la règle, car elle ne saurait se substituer à une alimentation riche et équilibrée. Aucun aliment ne contenant à lui seul l'ensemble des oligoéléments, lalimentation doit donc être diversifiée.

Comment choisir sa supplémentation en oligoéléments ?

La plupart des suppléments disponibles dans le commerce sont des compléments alimentaires. La grande majorité de ces suppléments sont un mix de plusieurs minéraux. D'autres ne fournissent qu'un seul oligoélément. Le marché est en pleine explosion et il n'est pas facile de trouver son chemin dans cette jungle commerciale. Pour ne pas se tromper, il vaut mieux faire appel à un professionnel de la santé.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Supplémentation

Alimentation

Santé Doc