6 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesThymorégulateursDivalproate

Divalproate, anticonvulsivant et stabilisateur de l’humeur

Constitué d’acide valproïque et de valproate de sodium, le divalproate est un médicament bien connu en épileptologie. C’est un anti-convulsionnant qui est utilisé pour le traitement de l’épilepsie. Ce médicament est, également, un stabilisateur de l’humeur approuvé pour la prise en charge des patients présentant un trouble bipolaire.

En cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium, le divalproate est préconisé pour traiter le trouble bipolaire, caractérisé des épisodes récurrents de manie et de dépression. Il constitue une alternative au traitement par le lithium. Ce médicament a une efficacité reconnue dans l'accès maniaque. Il permet de traiter la phase maniaque du trouble bipolaire et peut être utilisé dans les états mixtes. Ce médicament est administré dans le but de contrôler les épisodes aigus de manie.

Les effets pharmacologiques du divalproate interviennent au niveau système nerveux central avec des actions anti-convulsionnantes qui permettent de traiter les crises convulsives liées à l'épilepsie. Il agit sur les substances chimiques impliquées dans l'apparition des crises en vue de traiter les troubles épileptiques. Le divalproate possède une efficacité en présence des crises partielles ou généralisées.

Contre indications

La prescription du divalproate est contre-indiquée dans certaines conditions cliniques, notamment en cas d'hépatite aiguë ou chronique, de porphyrie hépatique ou d'antécédent d'hépatite. Un antécédent personnel ou familial d'hépatite sévère due à un médicament et une hypersensibilité au valproate, au valpromide ou divalproate ou à l'un des constituants, constituent également des contre-indications.

En cas de grossesse, la prise du divalproate peut nuire au fœtus ou provoquer des malformations congénitales. Ce médicament peut également nuire au bébé au cours de la période de l'allaitement. Il est, donc, déconseillé aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Précautions d'emploi

Le divalproate doit être utilisé avec une extrême prudence au sein de la population pédiatrique, notamment chez les enfants âgés de moins de deux ans. La consommation d'excitants (café, cola, drogues, thé) et d'alcool, doit être évitée au cours du traitement. Compte tenu du risque de crises d'épilepsie, le divalproate ne peut pas être associé, en toute sécurité, avec d'autres médicaments tels que la méfloquine.

La prise de ce médicament est également déconseillée en association avec la carbamazépine, le topiramate, la primidone, le valproate.

Effets indésirables

La prise du valproate est, parfois, associée à la survenue d'une série d'effets indésirables. Les patients qui prennent le divalproate peuvent être affectés par des maux de tête, des maux d'estomac, la somnolence, des vertiges, des nausées, des diarrhées, une prise de poids, des éruptions cutanées, une chute des cheveux (alopécie). L'absence de règles ou des règles irrégulières, peuvent survenir chez certaines patientes. Des cas exceptionnels d'énurésie, de pancréatite, de dégradation du foie et de troubles cognitifs, peuvent également apparaitre au cours du traitement.

Thymorégulateurs

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc