13 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesNeuroleptiquesTiapride

Tiapride : indications, précautions et effets secondaires

Employé pour combattre troubles mentaux, tics et douleurs rebelles, le tiapride agit sur le système nerveux comme un antagoniste de la dopamine en réduisant l’effet de cette substance chimique au niveau du cerveau. Il se démarque des benzodiazépines en n’affectant pas la vigilance et en ayant un faible potentiel d’interaction avec l’alcool. A l’instar de plusieurs remèdes pharmaceutiques, le tiapride est contre-indiqué pour diverses situations comme la grossesse, l’allaitement et présente un risque d’effets secondaires tels que les vertiges, les maux de tête et l’insomnie.

Les contre-indications absolues sont liées à une hypersensibilité au tiapride ou à l'un des excipients, à une tumeur de la l'hypophyse, à un cancer du sein, à une atteinte de la glande médullosurrénale. La prescription est formellement proscrite chez les enfants âgés de moins de six (6) ans et les patients affectés par la maladie de Parkinson.

Le tiapride n'est pas conseillé en cas de grossesse, ni au cours de la période de l'allaitement.

Indications thérapeutiques

Le tiapride est indiqué pour la prise en charge thérapeutique des troubles psychiques, notamment, les troubles de comportement, marqués par l'agitation et l'agressivité. Il est prescrit dans le cadre du traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité chez l'adulte et le sujet âgé. Chez les enfants de plus de six (6) ans, il préconisé en présence des troubles graves du comportement caractérisé par une agitation et une agressivité.

Le tiapride exerce un effet analgésique particulièrement efficace contre les douleurs intenses et rebelles. Il est ainsi utilisé dans la prise en charge des douleurs rhumatismales, des céphalées de types migraineux, des algies cancéreuses.

Il est également administré chez les adultes et les enfants âgés de plus de six (6) ans en vue de traiter les tics ou les mouvements anormaux consécutifs à des pathologies neurologiques, tels que la maladie de Huntington (ou la chorée de Huntington) ou le syndrome de Gilles de la Tourette. Le tiapride déploie des effets thérapeutiques contre les tremblements, les gestes incohérents, les mouvements involontaires de la langue et de la face qui peuvent surgir à la suite d'une consommation chronique de l'alcool.

Précautions d'emploi

La prescription du tiapride nécessite une surveillance médicale étroite chez certains patients qui souffrent d'une atteinte cardiovasculaire sévère, d'une insuffisance hépatique ou qui présentent des facteurs de risque d'attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral).

Au cours du traitement, les patients ne doivent pas conduire un véhicule ou utiliser une machine potentiellement dangereuse, jusqu'à ce qu'ils sachent comment ils réagissent lors de la prise de ce médicament qui peut altérer la vigilance ou provoquer une somnolence. Ces effets secondaires sont renforcés lorsque ce médicament est associé à l'alcool. C'est pourquoi, la consommation de l'alcool, est déconseillée, pendant le traitement.

Effets secondaires

L'administration du tiapride peut provoquer, chez certains patients, des effets secondaires. Les plus fréquents sont : les maux de tête, les vertiges, l'asthénie, la somnolence, l'insomnie, une hypersalivation, l'indifférence, des tremblements. Un gain de poids, un torticolis spasmodique, une douleur mammaire, l'absence de règles et des spasmes oculaires sont peu fréquents.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Neuroleptiques

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc