27 octobre 2014 AccueilMaladiesMaladies sexuelles et gynécologiquesPyélonéphrite

Pyélonéphrite : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La pyélonéphrite est une infection urinaire provoquée par une bactérie. Cette infection débute au niveau des voies urinaires basses et se propage jusqu’à atteindre le rein. La pyélonéphrite principalement est provoquée par l’Escherichia coli, une bactérie à Gram négatif. Toutefois, les causes de la pathologie sont parfois dues à d’autres affections ou bactéries.

À long terme, la pyélonéphrite peut entrainer une obstruction des voies urinaires. L'obstruction est causée par la formation de calculs (lithiase) ou d'abcès rénal. Les femmes enceintes ainsi que celles âgées de plus de 65 ans sont plus sujettes à l'apparition de ces complications. En absence de traitement, cette maladie peut provoquer une insuffisance rénale ou une septicémie.

Causes

Plusieurs bactéries peuvent être à l'origine de cette infection : les staphylocoques, les proteus ou les entérocoques. Divers facteurs peuvent être à l'origine de l'apparition de cette pathologie.

En effet, elle peut apparaitre à la suite d'une cystite (inflammation de la vessie) résistante ou mal soignée. Les personnes atteintes de troubles obstructifs urinaires tels les tumeurs, les calculs rénaux ou une hypertrophie de la prostate sont susceptibles de contracter la maladie.

Les individus atteints de goutte ou de diabète sont plus exposés à l'apparition de cette pathologie ainsi que ceux ayant un système immunitaire affaibli. Une malformation au niveau des voies urinaires ainsi que la présence de cathéters au niveau de la vessie favorise la survenue de l'infection.

Symptômes

Cette maladie provoque de la fièvre ainsi que des douleurs au niveau des reins. On assistera à une inflammation de la vessie. L'urine devient trouble ou rougeâtre. Les mictions deviennent fréquentes et douloureuses. Le patient peut avoir également des nausées, des diarrhées ainsi que des vomissements.

Lorsque la pyélonéphrite est chronique, les symptômes s'installent au fil du temps et ils peuvent souvent passer inaperçus. La forme chronique de cette pathologie entraine des maux de tête, des nausées ainsi que des douleurs abdominales. On pourra également observer une anémie, des sensations de fatigue ainsi qu'une augmentation de la pression artérielle (hypertension).

Diagnostic

Différents examens permettent de mettre en évidence la présence d'une pyélonéphrite.

La bandelette urinaire

C'est un examen permettant de détecter la présence en grande quantité de leucocytes et de nitrites dans l'urine. La présence de ces éléments montre la présence d'une infection urinaire.

Un examen cytobactériologique des urines (ECBU)

Cet examen permet d'identifier la bactérie responsable de l'infection.

Examens complémentaires

Le médecin peut demander la réalisation d'une échographie de l'appareil urinaire, une numération formule sanguine ou un examen radiologique.

Traitement de la pyélonéphrite

Avec un traitement adapté, la pyélonéphrite aiguë disparait dans la plupart des cas. La forme chronique doit faire l'objet d'un suivi médical constant.

Il est recommandé au patient de prendre du repos et de boire beaucoup d'eau. Le médecin prescrira également des antibiotiques et dans certains cas des antalgiques ou des spasmolytiques (médicaments permettant d'enrayer les spasmes).

En cas d'obstruction des voies urinaires ou de malformations, on fait appel à la chirurgie afin de corriger ces défauts.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Maladies sexuelles et gynécologiques

Santé Doc