27 octobre 2014 AccueilMaladiesMaladies sexuelles et gynécologiquesInfections à ureaplasma urealyticum

Infections gynécologiques à ureaplasma urealyticum

L’ureaplasma urealyticum est une bactérie appartenant à la famille des mycoplasmes. Elle est présente naturellement dans l’appareil urogénital. Mais cette bactérie peut devenir pathogène et est alors responsable de plusieurs infections : la salpingite, l’urétrite et la cervicite. Une analyse du sérum sanguin (sérologie) permet de diagnostiquer les infections causées par cette bactérie.

Lorsque les infections ne sont pas traitées à temps, elles peuvent entrainer de graves complications. Elles peuvent provoquer l'infertilité ainsi que des accouchements prématurés chez les femmes enceintes. L'infection peut aussi se propager à travers tout l'organisme et causer des dommages au niveau des muscles et des nerfs.

La cervicite, la salpingite et l'urétrite constituent différentes sortes d'infections à l'uréaplasma uréalyticum.

La cervicite

La cervicite est une inflammation du col de l'utérus d'origine infectieuse.

Il existe deux types de cervicites. L'exocervicite qui se caractérise par une inflammation de la paroi externe du col de l'utérus et l'endocervicite qui est l'inflammation du canal endocervical.

On observe chez la patiente des pertes purulentes et malodorantes. On peut également observer des pertes de sang. La patiente ressent des douleurs pelviennes et à des sensations de démangeaisons. Lors de l'examen, le médecin constatera une modification de la consistance de la glaire (aspect trouble). Cette pathologie provoque des besoins fréquents d'uriner et des douleurs lors de la miction.

La salpingite

La salpingite est une inflammation de l'une des trompes de Fallope qui peut également atteindre l'utérus. C'est une infection sexuellement transmissible. Son diagnostic et son traitement doivent se faire le plus tôt possible, car les complications qu'elle engendre peuvent être très graves.

La salpingite provoque de la fièvre ainsi que des douleurs pelviennes. On observe également des pertes vaginales et souvent des pertes sanguines.

L'urétrite

L'urétrite ou la blennorragie est une pathologie qui se caractérise par une inflammation de l'urètre. Elle peut être d'origine infectieuse (dans la majorité des cas) ou d'origine bactérienne.

Cette pathologie peut entrainer une inflammation de la vulve ainsi que la présence de pertes vaginales jaunâtre.

Les causes des infections à ureaplasma urealyticum

Les infections par ureaplasma urealyticum sont provoquées par un taux anormalement élevé de cette bactérie normalement inoffensive dans la zone urogénitale de la femme.

Ces infections peuvent être contractées à la suite de rapports sexuels, par contact avec la salive ou le sang d'un individu contaminé. La bactérie peut être transmise par la femme enceinte à son fœtus.

Le traitement des infections à ureaplasma urealyticum

Le traitement des infections provoquées par cette bactérie se fait à l'aide d'antibiotique. Le médecin pourra prescrire des médicaments à base de doxycycline ou d'azithromycine. Il est important de suivre méthodiquement le traitement pour éviter tout risque de récidive. Le patient doit se protéger lors des rapports sexuels pendant le traitement jusqu'à la guérison totale. Il est souvent nécessaire de traiter en même temps le partenaire sexuel pour éviter tout risque de recontamination.

Prévention

Pour diminuer le risque de contracter une infection à ureaplasma urealyticum, il est important de se protéger lors des rapports sexuels et avoir une bonne hygiène corporelle. L'excès d'hygiène est aussi à proscrire.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Maladies sexuelles et gynécologiques

Santé Doc