19 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesPsychostimulantsSibutramine

Sibutramine, une molécule anorexigène retirée du marché

Avec une structure amphétamine et commercialisée comme anorexigène, la sibutramine a des effets psychostimulants. Cette molécule, approuvée aux Etats-Unis en 1977 et en Europe en 1999, n’est plus disponible. Elle a été retirée des marchés américains et européens en 2010 pour diverses raisons. Eu égard à des effets indésirables cardiovasculaires graves, voire mortels et à une efficacité jugée modeste, l’autorisation de mise sur le marché de la sibutramine a été suspendue.

Avant sa suspension, la sibutramine était utilisé contre l'obésité chez les hommes et les femmes. Elle était destinée aux personnes obèses présentant un indice de masse corporelle (IMC), supérieur ou égal à 30 kg/m2 et aux patients présentant une surcharge pondérale avec un indice de masse corporelle, supérieur ou égal à 27 kg/m, en présence de risque tel que le diabète de type 2, l'hypertension ou la dyslipidémie ( modification du taux normal des lipides dans le sang).

Dans le cadre du traitement de l'obésité et en complément à un régime hypocalorique, la sibutramine permet aux sujets, confrontés à une obésité nutritionnelle, de perdre du poids et de maintenir cette perte. Elle augmente l'effet de rassasiement des aliments et réduit, ainsi, les prises alimentaires. En d'autres termes, avec le renforcement du sentiment de satiété, la sibutramine conduit le sujet obèse à manger moins.

Mode d'action

Les effets de cette molécule proviennent du fait qu'elle inhibe, de façon significative, des neurotransmetteurs du cerveau, en l'occurrence, la sérotonine et la noradrénaline. Ainsi, ce médicament anorexigène, est susceptible d'activer le centre de satiété dans le cerveau et de contribuer à la diminution de l'appétit. Avec la diminution de l'appétit, le sujet mange moins. En mangeant moins, grâce l'effet de cet inhibiteur de l'appétit, le sujet obèse maigrit et perd, par conséquent, du poids.

Les effets indésirables

La sibutramine n'est plus sur le marché à la suite de la notification des cas de décès et des essais cliniques qui mettent en exergue un risque accru de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC). Les effets indésirables affectant le système cardiovasculaire sont, également, caractérisés par l'apparition de la tachycardie, de l'hypertension, des palpitations, d'une arythmie cardiaque, d'une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.

Les troubles gastro-intestinaux sont multiplies. Il s'agit de douleurs abdominales, des hémorragies gastro-intestinales, des nausées, des vomissements, des diarrhées, de la sécheresse buccale, de la flatulence, des gastro-entérites.

Au niveau du système nerveux central, ce sont, les vertiges, la nervosité, l'anxiété, les troubles du sommeil, la labilité émotionnelle, la somnolence et les troubles de la pensée qui apparaissent lors de la prise de ce médicament.

La peau et le tissu sous-cutané, peuvent être affectés avec la survenue des infections de la peau, de l'acné, des prurits, des ecchymoses, de l'alopécie. Les effets indésirables au niveau de l'appareil respiratoire sont : la toux, la dyspnée (difficulté respiratoire), la bronchite.

Psychostimulants

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc