30 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesPsychostimulantsEcstasy

L’ecstasy, médicament ou drogue dangereuse ?

Synthétisé pour la première fois en 1912 par un géant de l’industrie pharmaceutique allemande, l’ecstasy était connu à l’origine sous le nom de méthylène-dioxyméthamphétamine (MDMA) qui est une molécule chimique appartenant à la famille des amphétamines. Cette substance, issue des laboratoires clandestins, est vendue sous plusieurs formes (comprimés, poudre, gélules ou cristaux translucides) avec peu ou pas de molécule de MDMA ou parfois mélangée à d’autres substances (analgésiques, anabolisants, etc.).

L'ecstasy n'est pas de qualité irréprochable ; il ne peut donc pas être utilisé à des fins thérapeutiques. On note qu'aucun médicament contenant de la MDMA n'est en vente légale. Son usage est interdit aux États-Unis depuis 1985. En France, l'ecstasy est classé dans la liste des stupéfiants.

L'ecstasy est donc une drogue couramment utilisée à des fins récréatives avec divers effets recherchés, dont la sensation d'avoir plus d'énergie. Mais, la consommation de cette substance peut endommager les reins, provoquer une défaillance ou causer la mort du consommateur.

Effets

L'ecstasy agit sur la sérotonine, un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle des impulsions et la régularisation des émotions, de l'appétit, de l'humeur. Son action est faible sur un autre neurotransmetteur, à savoir, la dopamine qui est associée au plaisir, à l'euphorie, à une impression de bien-être et de plaisir. Ainsi, l'absorption de l'ecstasy est susceptible d'accroitre les émotions et de générer un état d'euphorie.

Les effets stimulants sont marqués par une excitation, associée à un sentiment ou à une illusion de puissance physique et mentale accrue ainsi qu'à une réduction de la fatigue, de la faim ou de la douleur. Les effets hallucinogènes provoquent une perturbation de la perception, de l'environnement et de la réalité.

D'autres effets peuvent survenir, avec notamment une exacerbation des sens, une diminution de l'appétit, une déshydratation corporelle, une élévation de la température corporelle, une accélération artificielle de la fréquence cardiaque, une augmentation de la pression artérielle. Des tensions musculaires peuvent aussi apparaitre avec, entre autres des grincements de dents, des douleurs aux mâchoires, une crispation des muscles de la mâchoire.

Aussi, le consommateur de l'ecstasy peut éprouver des crises de panique ou de l'anxiété, une distorsion de la perception, des délires, des hallucinations, de la confusion.

Risques et dangers liés à la consommation de l'ecstasy

La consommation de l'ecstasy comporte des risques et des dangers. Elle peut léser des organes ou induire des pathologies avec notamment des lésions au niveau des reins, du foie, du cœur, du cerveau ainsi que l'apparition d'une insuffisance rénale, une hépatite aiguë, une arythmie cardiaque.

Les lésions cérébrales peuvent être permanentes, elles peuvent affecter la pensée et la cognition avec pour conséquence, une perte de la mémoire. Rarement des cas de décès par hyperthermie, ont été reliés à la consommation de l'ecstasy.

L'absorption de l'ecstasy peut être à l'origine des troubles psychiques sévères et durables (une psychose, la dépression) ou des troubles neuropsychiatriques (l'angoisse, les hallucinations).

La combinaison de l'ecstasy avec d'autres drogues ou médicaments tels que les antibiotiques, les antidépresseurs est particulièrement dangereuse. Elle peut exposer le consommateur à un surdosage susceptible de provoquer des risques plus graves pour la santé, un trouble cardiaque, un coma ou un décès.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Psychostimulants

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc