12 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesAntidépresseursFluoxétine

De la fluoxétine, pour combattre la dépression

Avec un mode d’action bien spécifique qui accroit la quantité de sérotonine dans le cerveau, elle participe à la régulation de cette substance impliquée dans divers processus physiologiques. En empêchant la recapture de ce neurotransmetteur déversé au niveau de la synapse (connexion entre deux neurones), elle contribue au traitement de la dépression et bien d’autres troubles psychiques.

La fluoxétine est indiquée pour la prise en charge thérapeutique de la dépression. Ce trouble psychique est associé à un déficit de sérotonine, un neurotransmetteur impliqué dans diverses fonctions cérébrales. La fluoxétine agit en augmentant la concentration et l'activité de la sérotonine au niveau du cerveau. Ce mode d'action permet de traiter les états dépressifs d'origines diverses et bien d'autres troubles.

Les indications de la fluoxétine sont étendues au traitement des troubles alimentaires tels que la boulimie. Par ailleurs, elle permet de réduire ou d'éliminer les symptômes associés au trouble obsessionnel compulsif. Elle est, également, préconisée pour le traitement du trouble dysphorique prémenstruel et du trouble panique.

Précautions d'emploi

Toute interruption brusque du traitement peut entrainer l'apparition des symptômes de sevrage (une augmentation de la transpiration, des douleurs musculaires, des douleurs thoraciques, des troubles sensoriels, une agitation). Pour réduire le risque d'apparition de symptômes de sevrage, il est conseillé de réduire progressivement, sous le contrôle du médecin traitant, la dose quotidienne avant d'arrêter complètement le traitement.
La consommation des boissons alcoolisées n'est pas recommandée aux personnes traitées au fluoxétine.

Contre-indications

Les contre-indications sont liées à des antécédents, à une allergie à la fluoxétine ou à l'un des excipients.

L'association des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) avec la fluoxétine est également contre-indiquée. Cette utilisation simultanée peut entraîner une interaction médicamenteuse nuisible à la santé du patient avec l'apparition des symptômes tels qu'une élévation de la température corporelle, des troubles neuropsychiques, l'irritabilité et la confusion.

Pour éviter cette interaction, il convient de respecter un délai d'au moins deux semaines, entre l'arrêt du traitement avec les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) et le début de l'administration de la fluoxétine. Il faut également attendre cinq semaines après l'arrêt de la prise de fluoxétine avant de débuter un traitement avec les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), et par mesure de

L'association avec le pimozide, un antipsychotique, qui peut causer de graves problèmes cardiaques, est également déconseillée. Au cours du traitement, la prise des médicaments psychotropes, doit être évitée.

La prise de la fluoxétine peut être nuisible au fœtus. Aussi, ce médicament, peut passer par le lait et le bébé peut ressentir les effets indésirables. C'est pourquoi, cet antidépresseur est déconseillé aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. Le traitement des enfants et des adolescents avec la fluoxétine n'est pas recommandé.

Effets indésirables

L'administration de la fluoxétine peut générer des effets indésirables, notamment des insomnies, des maux de tête, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements. On note parfois aussi des sensations de fatigue, des tremblements, la sécheresse de la bouche et une transpiration excessive. Des affections de la peau et du tissu sous-cutané peuvent aussi se manifester, avec l'apparition des éruptions cutanées, des prurits, des urticaires. Les troubles oculaires qui surviennent sont marqués par une vision floue.

Antidépresseurs

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc