22 juin 2014 AccueilMédicamentsAntibiotiquesMupirocine

La mupirocine, un antibiotique topique

Issue de la fermentation de pseudomonas fluorescens, la mupirocine est une substance antibiotique naturelle cultivée en laboratoire pharmaceutique pour lutter efficacement contre les bactéries. Sa composition et son mode d’action diffèrent des autres antibactériens. La mupirocine s’administre par voie nasale pour traiter les affections par staphylocoque doré et les infections auto-immunes. Elle s’utilise aussi par application cutanée pour soigner des affections superficielles de la peau comme l’impétigo.

Malgré son efficacité bactéricide, l'antibiotique dispose d'un spectre d'activité assez restreint. Les bactéries sensibles à la mupirocine sont les aérobies à Gram positif (le streptococcus bêta-hémolytiques et le Staphylococcus aureus).

La mupirocine possède une capacité de résorption très rapide. Ingéré oralement, le principe actif se résorbe si vite qu'il est difficile de trouver des traces du produit dans le sang. C'est pour cette raison que les produits pharmaceutiques contenant de la mupirocine sont pour la plupart des pommades ou des gels. Ils permettent d'effectuer un traitement local. Cependant, lorsque la pathologie est relativement grave, le traitement est accompagné d'une antibiothérapie générale.

Le fonctionnement de la mupirocine

Le mode d'action de la mupirocine ressemble au fonctionnement des autres antibiotiques bactéricides. Toutefois, elle interfère avec un composant bactérien spécifique. En effet, elle suspend la capacité de synthèse des protéines bactériennes en se liant à l'isoleucyl t-RNA synthétase.

Grâce à sa méthode singulière de traiter les affections, la résistance croisée avec les différentes classes d'antibiotiques est quasi inexistante. Certains tests ont également prouvé qu'il y a très peu d'apparitions de bactéries résistantes à la mupirocine.

Comment prendre la mupirocine ?

La durée d'un traitement à la mupirocine excède rarement les dix jours. En fonction de l'étendue de l'affection, le médecin peut réduire ou augmenter la durée du traitement. Dans le cadre de l'utilisation d'une pommade, il est recommandé de prendre le produit deux à trois fois dans la journée. La pommade est soit appliquée sur la peau ou sur la surface de la muqueuse nasale. La posologie et la période des prises doivent être respectées scrupuleusement pendant le traitement. Il est conseillé de continuer le traitement jusqu'à son terme même si les symptômes de l'affection ont disparu.

Effets secondaires connus et contre-indications de la mupirocine

Les contre-indications de la mupirocine sont peu nombreuses, mais il est essentiel d'éviter d'associer la prise de cet antibiotique à celles d'autres produits. En effet, si le patient utilise plusieurs pommades, il doit faire en sorte de ne pas mêler les différents produits. Il peut être utilisé par la femme enceinte ou durant l'allaitement de l'enfant.

L'utilisation de la mupirocine peut provoquer l'apparition d'effets secondaires. Ces effets indésirables sont bénins dans la majorité des cas. Lors de l'emploi d'une pommade à base de mupirocine, l'utilisateur peut éprouver des picotements ou des brûlures au niveau de la peau. Pour le traitement des affections nasales, si l'utilisateur ressent de façon continuelle des démangeaisons, il doit rapidement informer son médecin traitant.

Antibiotiques

Médicaments

Santé Doc